Google lance PAX, une plateforme contre la guerre des brevets sur Android

 

Google lance PAX pour lutter contre la guerre des brevets qui sévit au sein de l’écosystème Android, et contre le fléau des « patent trolls ». Ce programme ouvert à tous vise à unir les différents constructeurs Android pour créer un climat de compétition positif et propice à l’innovation.

google pax

À l’origine, le système de brevetage vise à permettre aux innovateurs de protéger leurs idées. Malheureusement, ce système est de plus en plus souvent détourné et surexploité par des personnes et des entreprises malhonnêtes dans le but de générer de l’argent en se livrant à des procès. Les grandes entreprises de la tech quant à elles déposent des brevets à tout va pour s’assurer le monopole.

Ce phénomène malsain tend par ailleurs à ralentir l’innovation. Afin de remédier à ce problème, Google dévoile aujourd’hui PAX. Cette plateforme de licence de brevet est focalisée sur le partage est la coopération plutôt que sur les batailles juridiques. Elle s’inscrit dans la continuité des efforts de Google pour faire d’Android un système ouvert et positif.

PAX, qui tire son nom du mot latin signifiant « paix », est conçue pour souder les principaux acteurs de l’écosystème Android. Ainsi, les membres du projet pourront se focaliser sur l’innovation et dépenser leurs ressources dans l’élaboration de nouvelles idées plutôt que dans les frais d’avocats.

PAX : un programme de licence de brevet coopératif pour instaurer la paix dans l’écosystème Android

Actuellement, PAX rassemble Google, Samsung, LG, Foxconn, HMD, HTC, Coolpad, BQ, et Allview. Au total, ces firmes détiennent un cumul de 230 000 brevets. Au fil du temps, Google espère attirer davantage d’entreprises et instaurer un climat pacifiste dans le monde de la tech.

Gratuit et ouvert à tous, le programme PAX permet à ses différents membres de s’offrir mutuellement des licences de brevets couvrant les applications Android et Google sur les appareils compatibles sans royalties. Les brevets seront partagés, et l’innovation stimulée. Pour Samsung, leader de l’écosystème Android en termes de ventes, ce pacte pourrait s’avérer très bénéfique.

Le géant sud-coréen pourrait être protégé contre les fameux  « patent trolls », ces entreprises qui ne produisent ni produits ni services et se contentent de déposer des brevets pour attaquer en justice les constructeurs qui les enfreignent. Pour Google, cette alliance pourrait se révéler utile en permettant d’ouvrir l’écosystème Android à des petites entreprises qui souhaiteraient lancer un appareil Android mais craignent d’être prises à parti dans la guerre des brevets.



Via paxlicense.org/
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
youtube 8k android tv
YouTube : Android TV permet enfin de lire des vidéos en 8K

YouTube sur Android TV permettra enfin de regarder des vidéos en 8K sur les téléviseurs compatibles. Grâce à la mise à jour 2.12.08 de l’application, les utilisateurs ne devront pas se contenter de lire les séquences en 4K. On fait le…

Smartphone
Google ne veut pas que vous utilisiez votre smartphone en marchant

Google pourrait-il bientôt sortir une application qui préviendrait l’utilisateur des dangers qu’il encoure s’il utilise son smartphone en marchant ? C’est en tout cas ce que laisse penser certains éléments repérés par 9to5Google. Utiliser son smartphone en marchant, nous l’avons…

android google failles
Android : Google corrige 33 failles de sécurité en novembre 2020

Google vient de lancer le déploiement du patch de sécurité Android du mois de novembre 2020. Avec ce nouveau correctif, la firme de Mountain View corrige un total de 33 failles de sécurité identifiées dans le code de son OS…

android 11
Android 11 : un bug agaçant empêche l’affichage en plein écran

Des utilisateurs Android 11 rapportent un bug très agaçant : plusieurs applications sont victimes d’un bug qui affiche des éléments d’interface comme les boutons de navigation au-dessus de parties importantes de l’application. Le problème est pourtant connu depuis la phase…