Google Home : « hey googoo », cette grand-mère qui tente de l’utiliser est à mourir de rire !

 

Avec Google Home, cette grand-mère a bien des difficultés. Malgré ses « hey googoo », la femme de 85 ans n’arrive pas à l’utiliser ! Et son petit-fils en a fait une vidéo à mourir de rire postée sur Youtube. Entre amusement, curiosité et angoisse, la grand-mère essaye en vain de tester les fonctionnalités de l’enceinte, version mini. Visiblement peu habituée aux commandes vocales, elle ne cesse d’appuyer sur l’enceinte tout en lui parlant. Une vidéo qui rappelle que la technologie n’est pas simple pour tout le monde.

Google Home et cette charmante grand-mère ne semblent pas faits pour s’entendre ! En effet, malgré tous ses efforts, cette dame de 85 ans ne parvient pas à utiliser l’enceinte miniature de Google. Et si elle semble surprise devant l’absence de bouton sur la Google Home Mini, l’enceinte est complètement hermétique à ses « hey googoo » !

Google Home est un mystère pour cette grand-mère !

Mercredi 27 décembre, Ben Actis a posté sur sa chaîne Youtube une vidéo à mourir de rire de sa grand-mère. Sur celle-ci, on voit la femme essayer d’utiliser Google Home, que nous avons testé. Son premier réflexe est d’appuyer sur l’enceinte, un geste qu’elle répète tout au long de la vidéo. Cependant, la Google Home Mini s’active avec les commandes vocales Hey Google et OK Google. Alors, lorsque la grand-mère appelle l’enceinte googoo, celle-ci ne réagit pas !

googoo, qu’est-ce qui pleut aujourd’hui ?

La grand-mère pose d’abord une question simple à l’enceinte, quoi que mal formulée. On imagine bien qu’au-delà des rires, la dame n’est pas parfaitement à l’aise devant l’enceinte. Mais lorsque Google Home Mini lui répond Oui, la grand-mère s’étonne d’entendre une voix féminine. Et visiblement surprise, elle s’attache à communiquer à l’enceinte son plaisir de faire sa connaissance ! Plus tard, après que sa famille lui ai expliqué les usages de Hey Google et OK Google, ses membres lui proposent de demander la météo du lendemain.

Quel temps… il veut savoir quel temps il fera… demain !

Google Home Mini détaille alors la météo du lendemain. Et la grand-mère semble complètement effrayée ! En effet, l’enceinte lui répond en commençant par Demain, à Flager Beach. Ce qui peut nous sembler une évidence ne l’est pas forcément pour cette dame qui découvre que l’appareil « sait » où il est. Elle se lève alors brusquement et avoue qu’elle a peur. Et que tout ceci est un mystère pour elle. Plus tard, plus détendue, elle tente de demander à Google Home Mini de lui jouer une chanson italienne, Piemontesina bella. Mais l’enceinte ne comprend pas la demande et lui donne la météo à Londres !

Cette courte vidéo nous rappelle que, malgré des efforts d’accessibilité toujours plus poussés, comme les commandes vocales, les personnes âgées peuvent encore éprouver des difficultés à utiliser ces appareils.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
amazon alexa prédire voulez
Amazon Echo : Alexa peut désormais prédire ce que vous allez lui demander

Amazon continue inlassablement d’améliorer Alexa, l’assistant vocal intégré aux enceintes Echo. Désormais, l’assistant intelligent est capable de prédire les souhaits de ses utilisateurs sur base des questions posées. Concrètement, l’intelligence artificielle cherche à deviner ce que vous pensez en utilisant…

amazon alexa impression
Alexa peut maintenant imprimer ce que vous voulez sur demande

Alexa, l’assistant vocal d’Amazon, se dote d’une nouvelle fonctionnalité plutôt pratique. Grâce à un partenariat avec les principaux constructeurs d’imprimantes comme Canon ou HP, Alexa peut désormais détecter votre machine et lancer une impression via une commande vocale.  Alexa, l’assistant…

amazon alexa faille
Amazon Alexa : une faille critique permet d’accéder à vos données personnelles

Amazon Alexa, l’assistant vocal du géant du e-commerce, est victime d’une faille de sécurité critique. D’après les chercheurs en sécurité informatique de CheckPoint Research, cette vulnérabilité permettrait à un pirate d’accéder à l’historique des échanges vocaux ainsi qu’aux données personnelles…