Google se dit conforme au RGPD et conteste les 50 millions d’amende de la CNIL

Google se rebiffe. Le géant américain conteste (sans surprise) l’amende de 50 millions d’euros infligée par la CNIL. L’agence chargée de la protection des données estime que l’américain a enfreint les règles du RGPD. « Faux » répond Google.

google CNIL

Le 21 janvier 2019, la CNIL sanctionnait Google d’une amende de 50 millions d’euros. En cause, la politique de l’américain relative au respect des données privées. La CNIL a estimé que le géant américain ne respectait pas les nouvelles normes régies par le Réglement Général sur la Protection des Données (RGPD).

Plus précisément, la CNIL pointe du doigt les pratiques du Google sur son système d’exploitation mobile, Android. D’après l’agence de protection des données, Google manque de transparence dans les informations fournies. La CNIL met également en cause l’absence de consentement valide des utilisateurs dans le cadre de la personnalisation des contenus publicitaires.

Google se dit « conforme » et fait appel

Comme on pouvait s’y attendre, Google a décidé de faire appel de la décision de la CNIL. Au-delà de l’amende de 50 millions de dollars, c’est l’injustice relevée par la firme qui ressort dans la réponse de Google. Dans une dépêche Reuters, un porte-parole déclare :

Nous avons travaillé dur pour mettre au point un processus de consentement conforme au RGPD pour les publicités personnalisées aussi transparent et simple que possible. Nous sommes aussi inquiets de l’impact de cette décision pour les éditeurs, les créateurs de contenus originaux et les entreprises technologiques en Europe et ailleurs. Pour toutes ces raisons, nous avons maintenant décidé de faire appel.

Google dispose de quatre mois pour constituer son dossier et le remettre au Conseil d’État. La nouvelle décision prise représente des enjeux importants pour la firme de Mountain View. Car cette sanction pourrait donner des idées aux autres États membres de l’Union Européenne. Selon nos confrères de NextInpact, si Google était attaqué aux quatre coins de l’Europe, le montant des sanctions serait compris entre 500 et 700 millions d’euros. Une bricole.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !