Google nie les accusations d’espionnage via Google Assistant, aucune donnée n’est conservée

 

Face au gouvernement indien, Google a admis que son Assistant espionne les conversations des utilisateurs sans que ces derniers n’aient prononcé de commande vocale. Puis, une fois interrogé sur le sujet, la compagnie a fait marche arrière en assurant que toute donnée enregistrée sans commande vocale est automatique supprimée.

Google Home Assistant
Crédits : Thomas Kolnowski via Unsplash

Mise à jour du 2 juillet 2021

Interrogé par nos confrères d'Android Authority, Google a souhaité répondre aux allégations circulant autour de l'espionnage perpétué par son Assistant. À ce propos, la firme déclare : “Comme il s'agissait d'une audience à huis clos, nous ne pouvons pas commenter les histoires basées sur des sources anonymes”, avant de “partager tous les détails qui peuvent vous aider à comprendre le fonctionnement de l'assistant, et cela devrait clarifier tous les doutes que vous pourriez avoir”.

Le porte-parole de l'entreprise a en effet fourni vers le Centre de Sécurité de Google Assistant, qui stipule que ce dernier reste en veille le temps d'être activé. “En mode veille, l'appareil traite de courts extraits audio (quelques secondes) pour détecter une activation – comme lorsque vous dites Hey Google. Si aucune activation n'est détectée, alors ces bribes audio ne seront pas envoyées ou sauvegardées à Google”, précise la compagnie.

Article original du 1er juillet 2021

En avril dernier, nous vous rapportions que Google Assistant reconnaîtra bientôt certaines commandes vocales sans avoir à dire « OK Google » en préambule. Si cette fonctionnalité marque certainement une avancée de la technologie, elle soulève nécessairement de nombreuses questions quant à son fonctionnement et aux limites éthiques avec lesquelles elle flirte. S’il n’y a plus besoin d’activer l’appareil avec la phrase d’accroche habituelle, cela veut donc dire que ce dernier doit en permanence être à l’écoute, n’est-ce pas ? La réponse est oui, au risque d’enregistrer des conversations privées.

Interrogé par le gouvernement indien sur ce sujet, Google n’a eu d’autre choix que d’admettre que son Assistant espionne ses utilisateurs sans même qu’il ne soit activé. La firme a déjà révélé par le passé que ses employés écoutent les conversations des utilisateurs. Toutefois, elle s’était rapidement justifiée en assurant « prendre un certain nombre de précautions durant l’examen audio » et que « les extraits ne sont jamais associés à un utilisateur en particulier ». Plus tard, l’entreprise a même fait patte blanche en désactivant l’enregistrement par défaut de la voix, qu’il faut désormais activer via une option spécifique.

Google reste à l’écoute à tout instant

En revanche, c’est la première fois que Google annonce que son Assistant enregistre des conversations sans qu’il ne soit activé. Quand bien même le constructeur affirme que ses employés n’écoutent pas les « conversations sensibles », il ne s’est pas étendu sur les caractéristiques spécifiques qui permettent de reconnaître cesdites conversations ni sur les méthodes employées pour protéger la vie privée de ses utilisateurs.

Sur le même sujet : Google Assistant permet enfin de programmer vos objets connectés à la voix

Qui plus est, cette pratique n’est jamais mentionnée dans les conditions générales d’utilisation de l’application. Le seul passage pouvant s’en approcher est le suivant : « Occasionnellement, l’Assistant s’activera alors que vous ne le souhaitiez pas parce qu’il a incorrectement détecté que vous vouliez son aide (par exemple, via bruit qui ressemble à “OK, Google”). Si cela se produit, dites simplement “OK Google, ce n’était pas pour toi”, et l’Assistant supprimera le dernier enregistrement qu’il a envoyé à Google. »

google home
Source : Unsplash

Google va vous espionner, que vous le vouliez ou non

Mais, à aucun moment Google n’indique que l’Assistant stocke des enregistrements sans que l’utilisateur ne soit mis au courant. Durant l’audition, les représentants de la firme n’ont pas expliqué les raisons d’une telle fonctionnalité. Bien entendu, il paraît logique que le smartphone ou l’enceinte connectée cherche en permanence à détecter la prononciation d’une commande vocale. Cela dit, il n’est pas certain que l’ensemble des utilisateurs acceptent que leur voix soit enregistrée sans leur consentement.

D’autant qu’aucune solution ne semble exister pour interrompre ce processus. Google Assistant propose bien un mode navigation privée depuis peu, qui empêche la collecte de donnée par le constructeur, mais ce dernier semble bien inutile si l’enregistrement est actif en permanence. Le gouvernement indien, de son côté, semble très inquiet à propos de la protection de la privée de ses concitoyens. « Dans ses règles de confidentialité, Google indique qu’il partage les informations personnelles à des compagnies tierces lorsqu’il a le consentement des utilisateurs. Il s’agit d’une violation grave de la vie privée des utilisateurs », a déclaré un membre de l’auditoire.

google home prise connectee
Crédit : Unsplash

Comment se protéger contre la collecte de données

En théorie, il est possible à tout moment de supprimer toutes les données conservées par Google Assistant. Pour cela, il suffit de se rendre dans l’application Google Home, puis de cliquer sur Mon activité. Une fois la page web ouverte, n’y a plus qu’à sélectionner les enregistrements que l’on souhaite effacer. Toutefois, il n’est pas précisé si ces derniers concernent également ceux conservés à votre insu.

De plus, les Google Home, notamment le modèle Mini, intègrent depuis quelques années un bouton servant à couper le micro de l’appareil. Si vous ne souhaitez pas vous débarrasser de votre enceinte, mais que malgré tout vous préférez garder vos conversations privées, une solution serait alors de n’activer le micro que lorsque vous comptez l’utiliser. Vous y perdrez en praticité ce que vous gagnerez en confidentialité.

Source : India Today



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !