Google truquerait les résultats de son moteur de recherche, révèle une enquête du Wall Street Journal. D’après le média, la firme de Mountain View manipule les résultats afin de favoriser ses intérêts et ceux de ses propres partenaires commerciaux. Le géant du net aurait aussi modifié les algorithmes de son moteur de recherche afin de censurer les suggestions liées à certains sujets ou à des candidats aux élections présidentielles de 2020. 

google accuse truquer résultats moteur recherche

D’après nos confrères du Wall Street Journal, Google « utilise des listes noires (NDLR : de mots clés), des ajustements d’algorithmes et une armée de sous-traitants » pour contrôler ce qui apparaît dans les résultats de son moteur de recherche. Le géant du net viserait d’abord à favoriser ses propres intérêts financiers ou ceux de ses partenaires commerciaux, comme Ebay, Amazon ou Facebook. Selon le Wall Street Journal, Google favoriserait ainsi les clients de sa propre régie publicitaire au détriment des autres acteurs du marché. Une liste noire de sites qui ne sont pas autorisés à être affichés en première page aurait même été mise sur pied.

Ce n’est pas tout. Google chercherait aussi à manipuler les suggestions de son moteur de recherche. Selon le Wall Street Journal, la firme aurait modifié ses algorithmes afin que le moteur n’oriente pas les internautes vers des sujets polémiques, comme l’avortement ou l’immigration par exemple. Dans le même ordre d’idée, Google truquerait la saisie automatique de son moteur afin de censurer les propos injurieux à l’encontre des candidats à la présidentielles américaines de 2020, dont Donald Trump et Joe Biden.

Afin de garantir l’efficacité de ses nouveaux algorithmes, Google emploierait aussi une armée de sous-traitants destinés à surveiller la pertinences des résultats. Selon le Wall Street Journal, le géant du net cherche à manipuler l’opinion publique et à influer sur les futures élections américaines. En 2017, Google aurait déjà envisagé de truquer les résultats du moteur de recherche pour faire du tort à Donald Trump et mettre en avant les contenus de certains organismes, opposés aux mesures prises par le président, ajoute le Wall Street Journal. De son côté, Donald Trump himself a déjà accusé Google de vouloir manipuler les élections de 2020. Selon lui, la firme a même déjà tenté d'empêcher son arrivée en pouvoir en 2016.

Lire également : Donald Trump accuse Google Actualités de truquer les résultats et de censurer la droite

Google dément les accusations du Wall Street Journal

Un porte parole de Google est rapidement monté au créneau pour démentir les accusations du Wall Street Journal. « Nous faisons ce que nous avons toujours fait : vous fournir des résultats de recherche pertinents à partir des sources disponibles les plus fiables » assure le porte parole. La firme nie toute intervention d'employés dans les algorithmes de son moteur de recherche. « Les modifications que nous apportons au moteur de recherche sont destinées aux utilisateurs et non aux relations commerciales » souligne Google. Que pensez-vous de l’article du Wall Street Journal ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Wall Street Journal

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Dark web : les dealers se mettent eux aussi au Black Friday

Les dealers se mettent eux aussi au Black Friday sur le dark web. Les cybercriminels profitent de cet événement commercial pour vendre leurs produits illicites à prix cassé. La drogue, les cartes de crédit volées, et les logiciels de piratage…

Amazon, eBay et Wish sont accusés de vendre des produits explosifs et mortels

Chargeur qui explose, sèche-cheveux qui s’enflamme… Une association britannique accuse eBay, Amazon et Wish de commercialiser des produits électriques potentiellement mortels. Les géants du e-commerce sont dans le collimateur de l’Electrical Safety First, une association britannique à but non lucratif….

Internet : un Français sur six est incapable de s’en servir

Un Français sur six ne sait pas se servir d’Internet, annonce une étude de l’Insee. En 2019, une importante partie de la population ne dispose en effet toujours pas d’accès au web. De plus, de nombreux usagers quotidiens d’Internet manquent…

Amazon vend de la nourriture périmée depuis 2 ans sur son site

Amazon vend de nombreux aliments périmés sur son site de e-commerce, révèle une enquête de CNBC. De nombreux vendeurs tiers commercialisent en effet à l’insu d’Amazon des brownies, du lait maternel ou des biscuits dont la date de péremption est passée depuis plusieurs…