Google a versé 15 milliards de dollars à Apple pour être le moteur de recherche par défaut de Safari

 

L’accord commercial entre Google et Apple est toujours en vigueur. Pour rester le moteur de recherche par défaut de Safari, la firme de Mountain View n’a d’autres choix que de payer plusieurs milliards de dollars. Une situation qui profite à son partenaire, qui n’hésite pas à augmenter les prix. En 2021, la facture se serait élevée à 15 milliards de dollars.

google search enquete etats-unis antitrust

Les prix continuent de grimper pour Google. C’est une situation paradoxale, où l’on sait que la firme de Mountain View paye grassement à Apple sa place de moteur de recherche par défaut sur Safari, mais où la somme exacte reste un mystère. Du moins, cela ressemble plus à un secret de Polichinelle. En 2018, la facture s’est élevée à 8,5 milliards de dollars. Puis, un an plus tard, il lui a fallu verser 12 milliards de dollars pour conserver sa place. Vous l’aurez deviné, Apple n’a pas prévu de revoir ses tarifs à la baisse. Selon l’analyste Toni Sacconaghi, Google aurait cette année payé 15 milliards de dollars sa place de leader.

Pour obtenir ce chiffre, Toni Sacconaghi s’est appuyé sur les documents financiers publiés par Apple, qu’il a ensuite recoupé avec les dépenses de Google sur 2021. D’après lui, cette augmentation constante n’est que le fruit d’une concurrence forcenée entre les différents moteurs de recherche. D’un côté, Microsoft se tient prêt à lui subtiliser sa place avec Bing. De l’autre, la firme de Cupertino réfléchit à tout bonnement remplacer Search par sa propre solution. Résultat : Google n’a d’autres choix que d’aligner les billets. Du moins pour l’instant.

Combien de temps Google va-t-il supporter les factures d’Apple ?

À ce rythme, ce n’est qu’une question de temps avant que Google n’abandonne sa pôle position sur Safari. En plus des raisons financières évidentes, dont on imagine mal Apple faire preuve de raison, la firme est depuis plusieurs mois surveillée de près par les autorités du monde entier. Son monopole n’est désormais plus à prouver et la compagnie commence à crouler sous les amendes, dont certaines atteignent plusieurs millions d’euros.

Sur le même sujet : Apple vs Google — Safari bloque Google Analytics, appli indispensable pour des millions de sites

De son côté, Apple explique que c’est justement cette popularité hors norme de Search qui en a fait le moteur de recherche par défaut de Safari. Il est fort à parier que les virements annuels de Google l’aident à prendre sa décision. Par le passé, on a déjà vu Microsoft allonger les milliards pour acquérir ce qu’il désirait. Autrement dit, nous ne sommes pas à l’abri d’un revirement de situation dans les années à venir.

Source : Philip Elmer-DeWitt



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !