Free Mobile : Xavier Niel annonce l’arrivée de l’eSim et de la VoLTE

Free Mobile proposera l’eSim à ses abonnés d’ici la fin de l’été, annonce Xavier Niel, le fondateur. Face à la pression exercée par ses clients, le trublion des télécoms a fini par céder. Dans la foulée, Niel annonce aussi l’arrivée de la VoLTE en parallèle de la 5G. 

free mobile xavier niel esim volte

En marge de la présentation de la Freebox Pop, Xavier Niel a accordé une longue interview à nos confrères de 01Net. Lors de cet entretien, le fondateur de Free a annoncé l’arrivée de la VoLTe (Voice over LTE), la technologie qui permet de passer des appels en passant par la 4G en HD. Cette fonctionnalité sera déployée en parallèle de la 5G. « On n’a donc pas trop le choix » explique Xavier Niel, précisant que la VoLTe est « nécessaire pour la 5G ». Pour rappel, tous les autres opérateurs de France proposent déjà la VoLTe depuis plusieurs années. Xavier Niel explique le retard accumulé par Free Mobile par « un choix commercial ».

Lire également : Forfait mobile Free 4G+ illimité à seulement 9,99 € par mois pour les clients Freebox Pop

L’eSim sera disponible d’ici la fin de l’été 2020 chez Free Mobile

Enfin, le trublion des télécoms annonce l’arrivée de l’eSim chez Free Mobile. « Á l’origine on ne voulait pas le faire mais on va quand même lancer l’eSim » précise Xavier Niel dans l’interview. Pour rappel, l’eSim est déjà disponible chez Orange, SFR et Bouygues Télécom depuis plusieurs mois. Jusqu’ici, Free Mobile avait refusé d’ajouter la carte Sim virtuelle à ses offres, Xavier Niel estimant qu’il ne s’agit pas vraiment d’une innovation. Face à la « forte demande » de ses abonnés, Free a décidé de changer son fusil d’épaule. Après plusieurs retards, Xavier Niel espère donc que l’eSim sera à disposition chez Free Mobile « avant la fin de l’été ».

« Ce qui nous inquiétait, c’était d’être dépendant d’un vendeur de terminaux, et que nos clients deviennent eux aussi dépendants d’un vendeur de terminaux » avance le dirigeant. L’opérateur avait visiblement peur qu’un constructeur ne réclame un pourcentage de ses ventes en échange de l’intégration de l’eSim. La carte virtuelle oblige en effet les opérateurs à déléguer une partie de leur travail aux constructeurs. Ce sont en effet les fabricants qui activent ou désactivent l’eSIM, plus les FAI. En filigrane, Xavier Niel pointe du doigt Apple. Le dirigeant assure ensuite que « les contrats ont changé », permettant ainsi au FAI de « réduire le stress » et d’intégrer l’eSim avec un coût supplémentaire moindre.

Comme ses concurrents, Free Mobile ne proposera pas la carte Sim virtuelle gratuitement. Xavier Niel s’est cependant engagé à ne pas tarifer l’eSim à « 20 ou 30 € », contrairement à Bouygues. Que pensez-vous de l’arrivée tardive de l’eSim chez Free Mobile ? On attend votre avis dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Freebox Pop : déjà 50 000 abonnements, la box bon marché de Free cartonne

La Freebox Pop a déjà séduit 50 000 abonnés depuis son lancement, annonce fièrement Free. D’après le trublion des télécoms, sa nouvelle box abordable répond à merveille aux demandes des Français grâce à son excellent rapport qualité prix et son forfait mobile illimité…

Freebox One : Free admet que la box abordable est un échec

La Freebox One n’a pas rencontré le succès escompté, admet Free. Moins de deux ans après son lancement, le FAI a donc décidé de d’abandonner la box abordable et de la remplacer par la Freebox Pop. En décembre 2018, Free…