Free : attention à cette offre anti-démarchage, c’est une arnaque

 

Des individus malintentionnés se font passer pour des employés Free pour appeler les clients de l’opérateur. Ils présentent alors une offre anti-démarchage baptisée Infotel, à laquelle s’ajoute une baisse du prix de l’abonnement. Il s’agit bien évidemment d’une arnaque.

cri téléphone
Crédits : Unsplash

Nombreuses sont les arnaques par téléphone se faisant passer pour un opérateur télécom. Les malfaiteurs ne manquent pas d’imagination pour pousser leur victime à payer pour une offre fallacieuse. L’UFC-Que Choisir en a récemment débusqué une nouvelle. Dans celle-ci, c’est Free qui appelle supposément ses abonnés. En réalité, il s’agit de faux employés qui mettent tout en place pour rassurer leur interlocuteur.

En effet, pour ajouter de la crédibilité à leur combine, ils commencent par énumérer le nom, le prénom ainsi que l’adresse du client. Une fois leur victime mise en confiance, ils évoquent la raison de leur appel. Ils présentent alors Infotel, une offre anti-démarche téléphonique — vendu par des démarcheurs, soit dit en passant — qui d’ordinaire coûte 11,90 €/mois. D’ordinaire seulement, car les arnaqueurs proposent à la place de baisser le prix de l’abonnement, le faisant ainsi passer de 39,99 € à 26,89 € par mois.

Sur le même sujet : Non, Free ne vous offre pas de smartphone, c’est une arnaque

Faites attention aux signes d’une arnaque

Difficile alors pour les moins soupçonneux de refuser une telle opportunité. Pourtant, certains signes ne trompent pas. Après avoir capturé l’intérêt de l’abonné, l’arnaqueur demande des informations pour le moins étonnantes. Date de naissance, adresse mail… Des données qu’un opérateur est censé déjà connaître. Comme toute arnaque, celle-ci se dévoile au moment de recueillir le RIB de la victime. Une donnée parfaitement inutile puisque le client est censé bénéficier d’une réduction sur son prélèvement mensuel. En réalité, il sera facturé 11,90 € par mois.

L’UFC-Que Choisir explique que les individus au bout du fil se sont procurés les coordonnées de l’abonné sur le dark web, afin de pouvoir le mettre en confiance dès le début de l’appel. Au moindre doute, mieux vaut donc éviter de transmettre vos informations personnelles à la personne proposant une offre louche. Il va sans dire que cela vaut également pour les signatures électroniques. De plus, avant tout engagement, lisez attentivement le contrat pour vous assurer de sa validité. Si malgré vous vous êtes fait avoir, vous avez toujours la possibilité de vous rapprocher de votre banque pour bloquer les prélèvements.

Source : UFC-Que Choisir



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !