Framework : ports, clavier, écran… ce PC portable se construit à l’envi comme si c’était du Lego

 

Une start-up appelée Framework présente son premier produit, un PC modulaire facile à réparer et à améliorer. Ecran, ports, clavier, RAM, stockage, batterie et même carte-mère peuvent être changés. Cet ordinateur, livré avec un tournevis pour découvrir ses entrailles, bénéficie aussi d’une configuration musclée. Le lancement commercial est prévu pour l’été 2021.

framework pc modulaire 1

L’une des différences fondamentales entre un PC de bureau et un PC portable, outre l’encombrement, est l’adaptabilité et la réparabilité. Si un composant du PC de bureau vous lâche, vous pouvez toujours le remplacer. Si votre carte graphique peine sur les derniers jeux, vous pouvez la remplacer. Bien sûr, il y a une limite à cela. Mais les PC de bureau sont connus pour être plus durables dans le temps grâce à cette caractéristique.

Lire aussi – Un indice de réparabilité figurera sur les appareils électroniques dès ce 1er janvier 2021

Le PC portable, lui, est également réparable. Mais c’est plus compliqué. Il est, dans une certaine mesure lui aussi améliorable. Mais c’est beaucoup moins évident qu’avant où des trappes dans le châssis étaient prévues pour accéder à la RAM ou au stockage. Avec l’avènement des ultraportables, notamment le MacBook Air, dont l’officialisation par Steve Jobs est encore dans l’esprit de tous les fans de la firme de Cupertino, les châssis sont scellés. Et les composants plus difficiles à atteindre.

Un PC qui veut allier modularité et performances

À l’opposé des ultraportables et leur design unibody similaire à ceux des smartphones, voici une initiative particulièrement intéressante : Framework. Il s’agit du nom d’une start-up, créée par Nirav Patel, ancien ingénieur d’Occulus, et d’un PC portable « modulaire » dont le lancement commercial est prévu cet été. L’objectif de la société est de créer un produit durable, réparable, évolutif et respectueux de l’environnement.

La configuration du PC est plutôt bonne, même si elle est difficilement comparable à celle d’un PC de gamer. Écran de 13,5 pouces au format 3/2 avec une définition . Processeur Intel Core i5 ou Core i7 Tiger Lake avec chipset graphique intégré Intel Xe. Jusqu’à 64 Go de mémoire vive et 4 To de stockage interne. Une webcam Full HD flanquée de deux commutateurs matériels pour bloquer l’image et/ou le son. Même si les concepteurs affirment offrir de hautes performances, c’est un PC portable pensé pour le travail. Un peu moins pour les loisirs.

Un PC portable livré avec un tournevis pour le démonter

Le principe de Framework est simple : vous disposez d’une base et vous pouvez facilement changer une grande partie des composants. Le PC est même livré avec un tournevis qui permet d’ouvrir la coque du PC et de déloger les parties usuelles, comme la RAM, l'écran, la batterie ou encore le stockage interne. Il est également possible de changer le clavier, ainsi que la carte-mère (pour pouvoir changer de CPU). Framework promet que toutes les pièces qui s’usent généralement vite sont faciles à remplacer.

framework pc modulaire 3

Chaque composant remplaçable est étiqueté d’un code qu’il suffit de scanner pour se rendre sur le site du constructeur. Là, l’utilisateur peut acheter la pièce de rechange et accéder à une vidéo explicative pour l’accompagner dans la réparation. Le but est de rendre accessible la réparation aux néophytes. Et pour les experts, il est même possible de recevoir le PC portable en kit et de le monter soi-même.

Des emplacements modulaires pour adapter les ports

Certains composants sont même modulaires : deux emplacements sont présents sur la tranche de l’ordinateur pour adapter la connectique selon les besoins : USB type-C, DisplayPort, carte SD, HDMI ou stockage. C’est très pratique. Il existera au lancement six modules. Ce sont principalement des ports pour brancher des accessoires, comme un écran, un disque dur ou des cartes mémoire. Et Framework promet qu’il y en aura d’autres.

framework pc modulaire 2

La construction modulaire et simplifiée de Framework a une contrepartie : le châssis est relativement épais : quasiment 16 mm. Il n’est en revanche pas trop lourd : 1,3 kilogramme. Côté construction, justement, Framework indique utiliser jusqu’à 50 % d’aluminium recyclé et jusqu’à 30 % de plastique recyclé. Comme toujours, les produits modulaires et réparables s’adressent aussi (et surtout?) à ceux qui sont sensibles à l’environnement, au recyclage et à l’écologie.

Cette initiative n’est pas sans rappeler le projet ARA de Google, abandonné en 2016, ou encore Fairphone, ces smartphones modulaires où de nombreux éléments sont facilement remplaçables. Les valeurs défendues par Fairphone sont les mêmes que celles de Framework. Les atouts sont également les mêmes : durabilité, réparabilité, évolutivité. Certains défauts le sont aussi, au niveau du design notamment. Le prix du Fairphone est également assez élevé vis-à-vis d’autres marques plus « traditionnelles ». Espérons que cela ne sera pas le cas pour Framework. Réponse dans les prochains mois.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !