MWC 2015 : Project ARA, on a pris en main le prototype du smartphone modulaire de Google

Google ne pouvait pas laisser passer le MWC sans donner des nouvelles du Project ARA. Le fameux smartphone modulaire que nous vous avons déjà présenté sur le site se dévoilait à nouveau et se prêtait même à une prise en main, histoire de comprendre un petit mieux le concept d’un appareil étonnant qui propose une autre vision du marché des smartphones.

Project Ara, la prise en main

Revenons sur l’approche de ce smartphone novateur. Le Project ARA repose d’abord sur un châssis de 4,7 pouces sur lequel peuvent s’ajouter de nombreuses fonctionnalités. Dans le prototype présent dans notre vidéo, il est question d’avoir la base façon smartphone classique et un second écran plus rudimentaire qui se replie sur le châssis. Un tel usage permettrait de protéger l’ensemble et d’avoir un aperçu sur ses notifications.

Project Ara, avec double-écran

Cet usage n’en est qu’un parmi d’autres, car une bonne partie des composants du Project ARA sont modulables, ce qui signifie que les choix vous appartiennent. Le prototype, bien que non-fonctionnel, permet de se faire une idée de l’appareil.

Ainsi il devient envisageable de s’équiper comme on le souhaite avec des possibilités virtuellement infinies. Vous souhaitez un super capteur photo avec un maximum de mégapixels. Changez le module à la volée. Vous souhaitez un smartphone double SIM, même principe.

Project ARA l'avant

Le NFC ne vous intéresse pas, remplacez le composant par un autre. Le choix vous appartient. Il serait même possible d’ajouter un SoC Tegra K1, synonyme de puissance pour les utilisateurs qui en auraient besoin. Ingénieux.

Autre exemple intéressant, si l’autonomie de votre précieux ne vous plaît pas, rien n’interdit de mettre deux modules batterie pour renforcer ce point précis. A ce sujet, les concepteurs ont pensé à tout. Si on enlève à chaud toutes les batteries pour en changer, smartphone allumé, une petite batterie intégrée au châssis principal prend le relai le temps de remplacer ce composant central.

Project ARA avec Tegra K1

Dans le même ordre d’idée, un grand module, format tablette est envisagé lors de la sortie. En clipsant le smartphone customisable à ce dernier, il sera possible d’en profiter sur un très grand écran, interface comprise. Le procédé rappelle ce qu’a fait Asus avec son PadFone. Les possibilités semblent proches de l’infini.

Reste encore à Google d’améliorer la maniabilité desdits petits composants qui accrochent encore sur le prototype vu au MWC et pas au CES comme vous pourrez l’entendre. La fatigue nous guette après 4 jours intenses du couverture du MWC :-) .

Project ARA, les détails au dos

Le lancement commercial du Project Ara est prévu à Porto Rico sans date fixe pour le moment. Une sortie européenne est envisagée en 2016. Il faudra encore faire preuve de patience avant de mettre la main sur cet étonnant OVNI du monde smartphone.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Redmi K20 Pro : un haut de gamme à moins de 350 € ?

Redmi dévoilera une nouvelle gamme de smartphones le 28 mai prochain. Elle sera composée de deux modèles : un Redmi K20 standard, mais aussi un Remi K20 Pro. Ce sont les premiers smartphones de la marque à embarquer un processeur…

Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Realme 3 Pro officiel : une fiche technique canon pour 199 euros

Le lancement du Realme 3 Pro est désormais officiel en France. Le smartphone de l’ancienne filiale de Oppo débarque sur un segment où Xiaomi et Honor sont déjà bien installés, mais son rapport qualité-prix devrait en convaincre plus d’un de…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…