Samsung : un fournisseur accusé d’employer des enfants en Chine

 

Rappeler que le travail forcé des enfants est toujours une réalité dans certaines régions du monde n'étonnera malheureusement personne. Depuis des années et en dépit de multiples scandales répétés, certains abus demeurent dans les pays les moins développés où le traitement de l'âge de la main-d'oeuvre non qualifiée n'est pas forcément des plus regardants.

Le risque est encore plus grand dans les industries fonctionnant sur le système de sous-traitance ou de fournisseurs, en ce que la multiplications des intermédiaires rend parfois opaque l'organigramme de travail général.

samsung fournisseur travail enfant

Déjà épinglé par le Brésil l'an dernier pour les conditions de travail de certains ouvriers de ses chaînes d'assemblage dans son usine de Manaus qui travaillaient jusqu'à quinze heures par jour, Samsung se retrouve à nouveau au coeur d'une polémique, concernant cette fois-ci un de ses fournisseurs. À l'origine de cette plainte, une organisation non-gouvernementale, China Labor Watch, établie à New York.

L'entreprise directement mise en cause s'appelle Shinyang Electronics et est basée dans la ville de Dongguan en Chine. Dans son rapport, l'ONG indique qu'au cours de son investigation dans les locaux de Shinyang, plus d'une quinzaine d'entorses à la législation du travail ont été relevées, du non-paiement des heures supplémentaires à l'absence de toute couverture sociale, en passant par le manque d'équipements de sécurité.

Une vingtaine d'enfants concernés dans une filiale de Samsung

Mais la plus importante de ces révélations concerne la découverte de cinq travailleurs en-dessous de l'âge légal de 16 ans (deux de 14 ans et trois de 15), et ce dès le troisième jour d'enquête. Employés pendant la pleine saison, au moment où le besoin en main-d'oeuvre est le plus élevé, ils travaillaient pendant trois à six mois plus de onze heures par jour, et ce sans aucune protection sociale ni versement d'heures supplémentaires. Le tout pour un salaire inférieur d'un tiers à celui des adultes. Au total, c'est une vingtaine d'enfants qui pourrait être concernés.

Ce n'est pas la première fois que CLW dénonce certaines pratiques discutables de Samsung en Chine. En 2012, l'ONG avait déjà révélé le recours au travail des enfants chez deux autres fournisseurs de la province chinoise du Huizhou. Après avoir annoncé des résultats financiers en-dessous des espérances sur le dernier trimestre, l'entreprise se serait bien passée d'une telle publicité.

Contacté à propos de l'enquête de China Labor Watch, Samsung a rappelé son engagement pour une “tolérance zéro” envers le travail des enfants. La firme coréenne rajoute que le fournisseur en question avait été visité à trois reprises en mars et août 2013 puis au mois de juin de cette année, sans qu'aucun cas de travail d'enfant n'ait été découvert.

Elle réaffirme par ailleurs avoir instauré fin 2012 de nouvelles procédures pour les processus d'embauche chez ses fournisseurs et la mise au point d'un système de reconnaissance faciale au mois d'avril 2014. C'est d'ailleurs sans doute en raison de cette affaire que Samsung a annoncé en juin dernier la mise au point d'une politique de prohibition du travail des enfants.

Via

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • Huawei Biden
    Huawei se fait éjecter du top 5 des marques de smartphone, les ventes de Xiaomi explosent

    L’institut d’étude Strategy Analytics confirme la sortie de Xiaomi du Top 5 des constructeurs de smartphones. Une sortie qui profite à toutes les autres marques du Top 5. Xiaomi et Vivo en sont les grands gagnants, avec une augmentation de…

  • disque dur
    SSD, disques durs : cette cryptomonnaie en plein boom menace de provoquer des pénuries

    Les mineurs de cryptomonnaies pourraient de nouveau être à l’origine d’une pénurie de composants. Cette fois-ci, ce sont les SSD et HDD qui en seraient victimes. Une nouvelle cryptomonnaie, dénommée Chia, repose en effet sur l’espace de stockage disponible plutôt…

  • accord clima bitcoin
    Bitcoin, Ethereum : un accord mondial pourrait aboutir sur zéro émission de CO2 d’ici 2040

    Des professionnels du Bitcoin, Ethereum et cryptomonnaies sont à la recherche d’un accord pour réduire l’énorme empreinte carbone du secteur. L’objectif est d’arriver des fermes de minages utilisant 100% d’énergies renouvelables d’ici 2030, et d’atteindre 0 émissions de CO2 nettes…

  • signal envoyer cryptomonnaies
    Signal va permettre d’envoyer des cryptomonnaies à vos amis

    Signal développe un système de paiement qui permettra d’envoyer des cryptomonnaies à vos contacts. Sobrement baptisé Signal Payments, cet outil sera dans un premier temps cantonné au transfert d’une seule devise numérique, le MobileCoin. La fonctionnalité est d’ores et déjà disponible en beta…

  • amazon projet outlets
    Amazon voulait lancer des boutiques physiques pour brader ses produits invendus

    Avant la crise sanitaire mondiale, Amazon avait entrepris le projet de développer un réseau de points de vente physiques pour y vendre ses stocks de produits invendus. Ce réseau se serait composés de magasins permanents, mais également temporaires. Ces boutiques…

  • elon musk twitter
    Elon Musk promet d’envoyer la cryptomonnaie Dogecoin sur la lune

    Elon Musk a une nouvelle fois évoqué le Dogecoin, la cryptomonnaie lancée comme une blague, sur Twitter. Cette fois, le fantasque milliardaire s’est engagé à envoyer la devise numérique sur la lune grâce à SpaceX. Comme on pouvait s’y attendre,…

  • bitcoin
    Bitcoin : il se fait voler 600 000 dollars par une application certifiée sur l’App Store

    Une arnaque par une application certifiée Apple qui lui a coûté 600 000 dollars à Phillipe Christodoulou. Celle-ci s’est fait passer pour Trezor, une entreprise légitime qui stocke le portefeuille Bitcoin de ses clients. En rentrant ses identifiants, la victime s’est rendue…

  • paypal bitcoin
    PayPal permet enfin de payer en Bitcoin et cryptomonnaies

    PayPal l’avait promis en début d’année 2021. C’est désormais chose faite. Les utilisateurs américains peuvent dés maintenant régler leurs achats en Bitcoin, en Ethereum ou encore en LiteCoin. Paypal se charge de convertir les cryptomonnaies en dollars américain. Ces devises…

  • visa amex mastercard
    Visa va accepter les paiements en cryptomonnaies, comme Mastercard

    Visa va désormais accepter les paiements réalisés avec des cryptomonnaies. Dans un premier temps, l’émetteur de cartes bancaires va autoriser les transactions en USDC, un stablecoin basé sur le réseau Ethereum. L’annonce a provoqué une nouvelle envolée du cours du Bitcoin, de l’Ether et…

  • lugh stablecoin casino
    Le Groupe Casino lance Lugh, sa première cryptomonnaie adossée à l’euro

    Le Groupe Casino, avec l’aide de plusieurs entreprises comme la Société Générale, lance une nouvelle cryptomonnaie adossée à l’euro et baptisée Lugh. Cette stablecoin sera disponible dans un premier temps sur la plateforme Coinhouse. Comme vous le savez peut-être, les…