“Fortnite, c’est terrible” déclare Brigitte Macron qui dénonce l’addiction au jeu vidéo

 

À l’occasion d’une visite officielle à Blois, mercredi 3 février, Brigitte Macron a relancé le débat sur l’addiction au jeu vidéo. La première dame de France a cité Fortnite, le battle royale à succès d’Epic Games, expliquant que la crise sanitaire que le monde traverse exacerbe les risques de dépendance.

Fortnite Saison 3

Une seule petite phrase a suffi à relancer le débat sur l’addiction au jeu vidéo en France. Elle a été prononcée par Brigitte Macron, à l’occasion d’une visite officielle à la Maison des Adolescents de Blois ce mercredi 3 février. Lors de cette visite, la première dame a eu l’occasion d’assister à une séance de « théâtre-forum » sur le thème des jeux vidéo. Et plus précisément sur l’addiction aux jeux vidéo. Une maladie reconnue depuis 2018 par l'OMS.

Lire aussi – GTA : non, le jeu vidéo ne rend pas violent selon cette étude

Réaction de Brigitte Macron à la suite de cette représentation. « Fortnite, c’est terrible… Quand ils sont sur des jeux comme ça, comment faire pour qu’ils arrêtent » ? Des propos rapportés par l’édition en ligne du quotidien régionale La Nouvelle République et qui ont évidemment fait le tour des rédactions high-tech ces dernières heures. Nous ne savons pas si le thème de la séance de théâtre-forum a été choisi pour créer la polémique. Mais, l’effet est sans équivoque.

Le jeu est devenu le seul élément social des ados pendant la crise

Au-delà de la stigmatisation des joueurs Fortnite, qui ne sont pas tous des drogués du jeu vidéo, l’intervention de Brigitte Macron est intéressante pour deux raisons. D’abord, elle révèle une véritable inquiétude vis-à-vis du passage de l’adolescence lors de la crise sanitaire. « L’adolescence est déjà un âge qui n’est pas simple… Avec cette crise, c’est encore plus compliqué ».

Les études. Les relations sociales. L’équilibre de la vie familiale. C'est déjà difficile à gérer. Alors, pendant une pandémie mondiale, c'est le chaos. Les adolescents utilisent souvent les jeux en ligne, comme Fortnite (mais pas que lui), pour créer ou entretenir des relations. En l'absence de contact “IRL” (In Real Life), il devient même le seul élément social dans leur vie. D'où cette importance qui peut amener à l'obsession.

Notez aussi que certaines études montrent que le jeu vidéo peut aussi aider à débloquer des situations difficiles. Nous ne pensons pas forcément à Fortnite, mais plutôt à des titres comme Animal Crossing ou Legend of Zelda Breath of the Wild. Des études montrent que ces jeux ont un effet positif sur la santé mentale des joueurs. Et certains jeux psychologues utilisent même des jeux vidéo pour communiquer avec un joueur en situation de détresse.

Le jeu vidéo doit rester un plaisir et non une addiction

La seconde raison de l’intérêt de l’intervention de Brigitte Macron est le rappel aux parents qu’ils doivent s’impliquer pour que la pratique du jeu vidéo reste un plaisir et ne devienne pas une addiction. « Il faut être particulièrement attentif à eux en ce moment », rappelle-t-elle aux parents, lesquels ont souvent de grandes difficultés à jongler entre leur vie professionnelle (en télétravail), le maintien du foyer entre les périodes de confinement et de couvre-feu et le soutien scolaire des enfants.

Cette déclaration de la première dame relève, selon nous, plus de l'inquiétude maternelle que de la manoeuvre politicienne. Brigitte Macron est mère de trois enfants. Elle a également sept petits enfants. Au moins l'un d'entre eux semble jouer à Fortnite. Et cela inquiète peut-être ses parents. C'est certainement ce sentiment d'inquiétude qui est à l'origine de ces propos.

Quant à Fortnite, il pâtit clairement de sa notoriété. Le jeu d’Epic Games est l’un des plus joués en ligne, que ce soit sur PC ou sur console. Il est le jeu Free-to-Play qui a rapporté le plus d'argent en 2019. Et il l'est certainement resté encore en 2020. Il est non seulement devenu extrêmement populaire, mais il est également un élément important de la vie sociale des jeunes. Ces derniers comparent leurs skins d’avatar et leurs équipements en jeu, avec tout ce que cela sous-entend en termes de position sociale. Il est presque dommage qu’il ne soit pas resté… qu’un jeu. Bien sûr, Fornite compte dans sa communauté quelques joueurs obsessionnels. Nous nous rappelons de la triste histoire de cet enfant placé en cure de désintoxication par ses parents. Nous nous rappelons aussi que les adultes aussi peuvent devenir accros aux jeux vidéo.

Source : La Nouvelle République



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !