Fibre FTTH : développement trop lent et promesses intenables se plaint l’AVICCA

La fibre optique FTTH se développe petit à petit sur le territoire, mais bien trop lentement selon l’Association des Villes et Collectivités pour les Communication électroniques et l’Audiovisuel qui pointe du doigt un développement trop lent et des promesses lancées par le plan France Haut Débit tout simplement intenables. La grogne monte.

free bouygues telecom arcep fibre optique

On souligne souvent le cas de la France comme un pays très connecté. Il faut dire que l’arrivée de Free sur le marché aura réussi en deux temps à démocratiser les box triple play tout autant que de baisser drastiquement les prix de nos forfaits mobiles.

Pour autant, la situation technologique de notre beau pays avance bien trop lentement. C’est pourquoi le gouvernement Hollande avait lancé le plan France Très Haut Débit sous l’impulsion d’Axelle Lemaire, un plan qui est hélas souvent critiqué.

L’AVICCA s’inquiète du développement de la fibre en France

Aujourd’hui, c’est l’AVICCA (Association des Villes et Collectivités pour les Communication électroniques et l’Audiovisuel) qui exerce un regard critique sur ce plan via communiqué, pointant du doigt de nombreuses failles sur son développement :

« À moins de 4 ans de l’échéance, plus des ¾ des prises restent à construire. Les prévisions de l’Agence du numérique montrent même qu’en comptant sur une accélération, plus de 3 millions de prises seraient à réaliser après 2020 ! Comme il s’agit des plus coûteuses, le doute s’installe chez les élus locaux et la colère pourrait monter pour les entreprises et particuliers concernés, souvent déjà mal desservis en cuivre. »

Il faut dire que malgré les bons chiffres d’expansion présentés par l’ARCEP récemment, le cuivre reste majoritaire. Quelques manipulations de chiffre sont également relevées par l’association :

« S’ils construisent un peu davantage chaque année, les opérateurs privés poursuivent aussi clairement une politique d’écrémage. Plus de 5 millions de logements et de locaux professionnels sont gelés : l’opérateur qui a déployé la partie du réseau la plus rentable a laissé la moitié des prises de côté. […] 48 communes sont fibrées par le secteur public contre 2 par le privé. Même en Zone très dense, aucune commune n’est couverte à plus de 90% ».

C’est en vérité la vitesse du déploiement de la fibre optique, bien que poussé par l’Etat, qui dérange :

« le volume annuel de construction passe de 2,1 à 2,2 millions de prises. Il en faudrait une moyenne de 3,2 pour tenir l’objectif du Plan en 2022 ; en restant au rythme actuel, nous en serions à 12,8 millions au lieu de 26,6 à cette échéance. »

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange n’utilisera pas d’équipement Huawei pour déployer la 5G en France

Orange ne prévoit pas d’utiliser d’équipement Huawei en France pour le déploiement de la 5G en France. L’opérateur qui n’utilisait déjà que très peu d’équipements du constructeur, ne s’interdit néanmoins pas d’utiliser du matériel Huawei dans d’autres marchés. Ericsson apparaîtrait…

Selon Orange, l’ADSL ne sera pas remplacé avant 10 à 15 ans

Pour Orange, la technologie ADSL a encore de belles années devant elle. L’opérateur historique assure que le déploiement du réseau de fibre optique, censé remplacer le cuivre, prend énormément de temps et ne permettra pas de relier tous les français. Dans ces…