Facebook vous traque en permanence même lorsque le GPS est désactivé

Maj. le 18 décembre 2019 à 19 h 26 min

Facebook a admis que son application utilise diverses techniques pour collecter les données de localisation des utilisateurs. Désactiver les services GPS sur votre smartphone n'empêche pas le réseau social d’utiliser votre emplacement à des fins de ciblage publicitaire.

Facebook Mark Zuckerberg

Facebook récolte en permanence des données sur votre localisation géographique. C’est la nouvelle information qui vient s’ajouter au chapelet des pratiques décriées du réseau social concernant la vie privée de ses utilisateurs. Les scandales répétitifs impliquant l’entreprise poussent des sénateurs américains à lui adresser régulièrement des questions écrites afin de lever les points d’ombre sur la manière dont elle traite les données personnelles des utilisateurs. Les sénateurs Chris Coons et Josh Hawley, respectivement démocrate républicain, ont écrit à l’entreprise il y a un moins sur la question précise des données de localisation.

« Nous nous inquiétons de l’éventualité que Facebook puisse ne pas offrir à ses usagers le niveau de contrôle que les paramètres laissent entendre ». L’entreprise a répondu le 12 décembre dans une longue lettre qui vient d’être mise en ligne par une journaliste du nom d’Emily Birnbaum. Le sénateur Josh Hawley confirme le contenu de la lettre dans un Tweet publié le 17 décembre en réaction aux pages du document qui ont été rendues publiques. « Même si vous désactivez l’option ‘position’, ils continuent de traquer votre emplacement pour se faire de l’argent (en vous envoyant des pubs). […] Aucun contrôle sur vos infos personnelles. […] C’est pour ça que le Congrès doit agir ».

Comment Facebook utilise vos données de localisation sans votre accord

Même lorsque la localisation est désactivée, Facebook peut déduire l'emplacement des utilisateurs sur la base d’indices contextuels tels que les endroits qu’ils taguent dans les photos ainsi que leur adresse IP. Bien que ces données ne soient pas aussi précises que ce que collecterait le réseau social lorsque le GPS est activé, la société affirme utiliser ces informations à des fins sécuritaires et pour un meilleur ciblage publicitaire.

« Par nécessité, pratiquement toutes les publicités sur Facebook sont ciblées en fonction de la localisation (…) Les annonces peuvent cibler des personnes d’une ville particulière ou d’une région plus grande », écrit la société dans sa lettre. Et d’ajouter que « Sinon, les habitants de Washington D.C. pourraient recevoir des publicités pour des services ou des événements à Londres, et vice versa ». Dans sa réponse, Facebook a confirmé qu’il n’y avait aucun moyen pour les utilisateurs d'empêcher son application d’utiliser leur localisation et de leur diffuser des annonces basées sur ces informations.

Pour le sénateur Chris Coons, les utilisateurs devraient avoir le contrôle total sur quelles données ils souhaitent partager. « Facebook prétend que les utilisateurs contrôlent leur vie privée, mais en réalité, ils n’ont même pas la possibilité d'empêcher l’application de collecter et de monétiser leurs informations de localisation » regrette le parlementaire qui souhaite des lois qui soient plus contraignantes pour les géants du numérique. « Le peuple américain mérite de savoir comment les entreprises technologiques utilisent leurs données, et je continuerai de chercher des solutions pour protéger leurs informations sensibles ».

Source : CNBC



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook censure des pubs de Donald Trump contenant un symbole nazi

Facebook a finalement décidé de censurer Donald Trump. Le réseau social a en effet supprimé plusieurs publicités de campagne contenant un symbole utilisé par les nazis pour désigner les prisonniers politiques de gauche dans les camps de concentration : le triangle rouge inversé.  Facebook suit finalement…