Facebook teste son application de rencontre pour un lancement fin 2018

Facebook teste une application de rencontres auprès de ses employés. Le géant américain souhaite proposer ce nouveau service avant la fin de l'année 2018. Tinder, Happn, Meetic et autres doivent-ils s'inquiéter ? Sans doute.

facebook application rencontre

Le marché des applications de rencontres est archi-dominé par l'américain Tinder. D'autres applis ont réussi à se faire un nom : Happn (pour rencontrer les personnes que l'on a croisées), Adopte un mec (où les femmes font leurs courses… d'hommes), Meetic (la légende) ou encore Grindr (pour les rencontres homosexuelles). Chaque année, de nouveaux acteurs essaient de renouveler le concept et redoublent d'inventivité pour que les rencontres virtuelles soient plus fun.

Le succès de ces applis a donné des envies à Facebook. En mai 2018, lors de la conférence pour développeurs F8, le géant américain annonçait qu'il préparait un service concurrent de Tinder. Le projet a visiblement bien avancé puisque l'application de rencontre de Facebook est en test auprès des employés. Elle devrait être disponible avant fin 2018.

Facebook : un service de rencontre directement intégré au réseau social

Alors que le projet d'app de rencontre de Facebook était presque oublié, la chercheuse en applications mobiles Jane Manchun Wong a découvert quelques détails à son sujet. Selon elle, Facebook teste l'appli auprès de ses employés. Il leur a été demandé de créer des comptes fictifs avec de fausses données personnelles afin de corriger les bugs et d'apporter les ajustements nécessaires au bon fonctionnement de l'application. La chercheuse a tenté d'utiliser l'appli sans succès, un compte employé (US seulement) étant nécessaire. Elle a néanmoins réussi à accéder à l'interface du service et à capturer quelques images. Interrogé par des confrères américains, Facebook a tenté de noyer le poisson :

Il ne s'agit pas d'un service de rencontre entre nos employés.

La firme a expliqué que les employés faisant partie de l'expérience ne devaient pas tester l'application dans le but de se rencontrer. Il s'agit de rechercher les bugs et problèmes d'interface auquelles les utilisateurs pourraient être confrontés une fois le service déployé.

Car il s'agit bien d'un service et non d'une application distincte. La solution sera directement intégrée à l'application Facebook (iOS et Android), et sur le site web de la plateforme. Le service devrait par ailleurs être lancé avant la fin de l'année 2018, d'abord aux Etats-Unis. Un déploiement progressif est prévu dans d'autres pays. Bien évidemment l'objectif pour Facebook est de se refaire un santé en améliorant l'engagement des utilisateurs après des résultats financiers très décevants ces derniers trimestres. Alors plutôt Tinder ou Facebook pour les rencontres ?

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
whatsapp
WhatsApp partagera quand même certaines données avec Facebook en France

WhatsApp devrait tout de même partager certaines données personnelles d’utilisateurs en France avec Facebook après l’acceptation des nouvelles conditions d’utilisation. Des représentants du groupe l’ont confirmé à un journaliste de BFM TV. Facebook nous l’a assuré la semaine dernière par…

trump facebook
Facebook bannit indéfiniment le compte de Donald Trump

Facebook a décidé de bannir indéfiniment le compte de Donald Trump. Après les émeutes qui ont eu lieu au Capitol et la mort tragique d’une partisane Pro-Trump au sein même du bâtiment, le réseau social juge que le Président n’est…

facebook pages
Facebook supprime le bouton “like” dans les Pages

Facebook commence dès aujourd’hui à supprimer le bouton “like” dans un nombre non-précisé de pages. Ces dernières profitent au passage d’un nouveau design avec leur newsfeed dédié, FAQ et autres nouveautés qui visent à renforcer leur intérêt pour les entreprises….

Facebook
Covid-19 : Facebook part en guerre contre les fake news des antivaccin

Facebook va accentuer sa lutte contre les antivaccins. Le réseau social promet en effet d’être beaucoup plus attentif à la désinformation sur le sujet, un peu plus d’un mois après avoir banni les publicités militant contre les vaccins. Facebook veut…