Facebook risque une amende de 35 milliards de dollars pour avoir abusé de la reconnaissance faciale

Facebook risque une amende record de 35 milliards de dollars pour avoir fait un usage abusif de la reconnaissance faciale. Un recours collectif lancé aux Etats-Unis accuse en effet le réseau social d’avoir utilisé les photos de 7 millions d’internautes pour analyser leurs visages sans leur consentement. Facebook nie fermement les accusations. 

facebook amende reconnaissance faciale

Facebook pourrait écoper d’une amende de 35 milliards de dollars (31,5 milliards d’euros) pour avoir utilisé son système de reconnaissance faciale sans le consentement de ses utilisateurs, rapportent nos confrères de TechCrunch. Ce 18 octobre 2019, un tribunal composé de trois juges a en effet refusé d’annuler un recours collectif déposé dans l’Etat de l’Illinois contre Facebook. Cette action en justice née en 2015 regroupe près de sept millions de plaintes.

Lire également : Facebook – comment désactiver la reconnaissance faciale ?

Facebook est accusé d’avoir utilisé sa reconnaissance faciale sans autorisation des internautes

Les plaignants affirment que l’entreprise de Mark Zuckerberg viole la loi de 2011 sur l’identification biométrique : la Biometric Information Privacy Act. Le recours collectif accuse Facebook d’avoir utilisé son système de reconnaissance faciale sur les photos privées de 7 millions habitants de l’Illinois sans avoir demandé leur consentement au préalable.

Les données récupérées par la reconnaissance faciale auraient même été récupérées à l’insu des personnes concernées. Les juges estiment que ces données peuvent être utilisées à de mauvaises fins par des pirates. Un des juges craint notamment que les données soient récupérées par des escrocs pour déverrouiller un smartphone doté d’un système de reconnaissance faciale, comme le Pixel 4 ou les iPhone 11. Les dernières fuites de données, dont le scandale Cambridge Analytica, ont écorché la confiance accordée aux systèmes de sécurité du groupe.

Un porte-parole de Facebook est rapidement monté au créneau pour défendre les intérêts de la firme. « Facebook n’a jamais caché à ses membres que cette technologie de reconnaissance faciale est utilisée. Nous avons même donné le contrôle sur son utilisation » affirme le porte parole à TechCrunch. Dans la foulée, l’entreprise a annoncé son intention d’introduire un recours à la décision de la justice.

Selon le groupe américain, la reconnaissance faciale est censée permettre à Facebook de vous identifier plus facilement sur une photographie mise en ligne et de vous protéger contre les usurpations d’identité. Que pensez-vous de l’utilisation de cette technologie ? Craignez-vous les abus ? On attend votre avis dans les commentaires ci-dessous.

Source : TechCrunch

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook veut lire vos pensées avec un bracelet connecté

Facebook vient d’acquérir une stratup, CTRL-Labs, dans le but de concevoir un bracelet connecté capable de lire vos pensées en décodant les signaux qui circulent dans les nerfs de votre poignet. Pour l’heure, le réseau social décrit son projet comme…

Facebook : un simple JPEG suffisait à pirater des comptes

Facebook vient de corriger deux vulnérabilités dont l’exploitation permettait aux pirates d’obtenir des informations sensibles depuis ses serveurs. Un simple fichier JPEG suffisait à corrompre les systèmes du réseau social en créant une fuite de mémoire. Celle-ci permet d’accéder à…

Après Instagram, Facebook commence aussi à cacher les likes

Facebook imite Instagram et teste une fonctionnalité visant à cacher les compteurs de likes des publications. Une initiative dont le but est de freiner la frustration liée à la course aux interactions, qui peut être pesante pour certains utilisateurs.  Nous…