Facebook augmenterait les risques de dépression !

Maj. le 29 octobre 2018 à 13 h 20 min

Si vous êtes un fou des réseaux sociaux cette information pourrait bien vous faire ralentir la cadence. Selon une étude, consulter trop souvent les réseaux sociaux et notamment Facebook, augmenterait les risques de dépression.

facebook depression

Selon une étude publiée dans le Journal of Social and Clinical Psychology, parcourir un peu trop souvent son fil Facebook pourrait favoriser les risques de dépression. Non non ce n’est pas une blague.

Selon l’auteure de l’étude menée sur 300 étudiants, Mai-Ly Steers, les utilisateurs du réseau social de Mark Zuckerberg qui ont tendance à consulter souvent les photos et fils d’actualités de leurs amis ont davantage de risques de dépression que ceux qui n’utilisent pas le réseau social.

Pourquoi ? Parce que les photos, vidéos et statuts partagés par nos amis Facebook mettent en avant la plupart du temps les évènements les plus palpitants de leur vie. Et ces images, dépourvues de tous les problèmes du quotidien nous donnent la sensation d’avoir une vie moins intéressante que celle de nos amis. En gros, selon l’étude, plus on consulte Facebook et plus on a l’impression d’avoir une vie de m****.

Cela ne signifie pas que Facebook cause la dépression, mais plutôt que les sentiments de dépression sont intimement associés à beaucoup de temps passé sur Facebook et au fait de se comparer avec ses amis. (…) Le danger c’est que Facebook nous divulgue souvent de l’information à propos de nos amis qui nous serait inconnus en temps normal, ce qui nous offre encore plus d’occasions pour se comparer socialement. – Mai-Ly Steers, responsable de l’étude –

En fait, c’est le fait de se comparer plus souvent à ses amis qui augmenterait les risques de dépression. D’autant plus que nous consultons de plus en plus souvent nos smartphones, et notamme le réseau social. Dès que l’on a un temps mort on a tendance à avoir le réflexe Facebook, pour combler le vide.

Ce n’est pas la première étude sur le sujet, alors vous êtes prévenus, levez le pied sur les réseaux (on pourrait appliquer le même principe à des réseaux sociaux comme Instagram ou Snapchat) si vous ne voulez pas augmenter vos risques de dépression. A moins que vos amis se contentent de publier des photos de leurs repas, de leurs chats ou des différents exploits de leurs nouveaux nés. Dans ce cas ça devrait aller.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook : les messages privés de 81 000 comptes en vente sur Internet

Les messages privés de 81 000 utilisateurs Facebook sont en vente sur Internet, révèle une enquête. D’après le réseau social, des pirates seraient parvenus à collecter les messages privés en utilisant des extensions pour navigateur.  D’après une enquête de nos confrères de la…