Facebook paie des utilisateurs pour enregistrer leur voix, contrairement à Amazon et Google

Facebook a décidé de rémunérer des utilisateurs en échange d’enregistrements vocaux, contrairement à ses rivaux Amazon et Google. Bien décidé à améliorer son système de reconnaissance vocale, le réseau social vient d’annoncer l’arrivée d’un nouveau programme baptisé « prononciations » au sein de son application d’études de marché, ViewPoints. 

facebook espionner micro smartphone

Facebook propose de payer des utilisateurs contre des enregistrements vocaux qui seront utilisés pour améliorer sa technologie de reconnaissance vocale, rapportent nos confères de The Verge. Pour le moment, l’offre est réservée aux  américains de plus de 18 ans qui ont plus de 75 mais sur leur compte Facebook. Le réseau social précise que les enregistrements reçus ne seront pas liés à un compte utilisateur.

Lire également : Failles de sécurité – Facebook élargit son champ d’action et vous paie 500 dollars pour ça

Un nouveau programme dans Facebook ViewPoints

D’après le réseau social, le programme « prononciations » sera uniquement accessible dans Viewpoints, l’application qui permet à ses utilisateurs de participer à des enquêtes et des sondages portant sur leur usage des réseaux sociaux. Si vous êtes sélectionné pour participer au programme, Facebook vous demandera de prononcer des phrases comme « Hey Portel », la commande vocale de son enceinte Portal, suivi du nom d’un des amis de votre liste.

L’enregistrement audio permettra d’entraîner l’intelligence artificielle de Facebook à reconnaître les voix humaines. Chaque commande devra être enregistrée deux fois, précise le groupe américain.Chaque ensemble d’enregistrements comprend 10 messages et rapporte 200 points dans l’application Viewpoints. Facebook permet de retirer les gains à partir de 1 000 points, ce qui correspond à seulement 5 dollars. L’application permet alors d’obtenir un transfert d’argent vers un compte PayPal.

Facebook n’est pas la seule entreprise à utiliser des enregistrements vocaux de ses usagers pour améliorer la reconnaissance vocale de ses enceintes. Google collecte en effet les enregistrements de ses utilisateur pour entraîner son Google Assistant. Pour vérifier si l’assistant vocal a bien compris la requête, des employés écoutent les documents audio. Même son de cloche du côté d’Amazon. Toutes les requêtes vocales enregistrées par Alexa sont retranscrites et ajoutées à une immense base de données pour analyse. Contrairement à Facebook, Amazon et Google collectent les enregistrements vocaux à l’insu des usagers et ne proposent aucune rémunération.

Ce n’est pas la première fois que Facebook tente de monnayer les données de ses membres. En janvier 2019, Facebook offrait déjà 20 dollars par mois sous forme de carte cadeaux à certains utilisateurs pour installer un logiciel espion sur leur smartphone. Depuis, le programme a été enterré. L’initiative est revenue sous la forme de ViewPoints, « une nouvelle application d’étude de marché qui récompense les gens pour leur participation à des enquêtes, des tâches et des recherches ».

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Les matchs de la ligue 1 Uber Eats diffusés sur Facebook

La toute nouvelle chaîne du football français Téléfoot devrait être distribuée par le réseau social de Mark Zuckerberg, si l’on en croit nos confrères de l’Équipe. La chaîne — qui appartient à Mediapro, le groupe audiovisuel espagnol diffuseur historique de…

Facebook teste les pages sans bouton « j’aime »

Facebook teste une nouvelle version de ses pages publiques sur mobile. Ainsi, le bouton « j’aime » disparaît pour mettre en évidence le nombre de followers, s’inspirant de ce qui se fait sur Twitter. Cependant, cela ne signe pas pour autant la…