Facebook Messenger vous permet maintenant de partager votre écran sur Android et iOS

Facebook Messenger intègre le partage d’écran sur les applications Android et iOS. Les utilisateurs de la messagerie instantanée pourront rapidement dévoiler leur écran à leur destinataire lors des conversations vidéos. La fonctionnalité a également été déployée sur Messenger Rooms.

facebook messenger partage ecran
Crédits : Facebook

En ce jeudi 16 juillet 2020, les utilisateurs de Facebook Messenger sur Android et iOS seront ravis d’apprendre qu’il est désormais possible de partager son écran lors des appels en visio. Il ne sera plus nécessaire de passer obligatoirement par la version web de la messagerie instantanée. D’après les dires du réseau social, il sera possible lors d’un partage d’écran de « faire des achats en ligne avec un ami » ou de « consulter les réseaux sociaux ensemble ».

Comme le précise la firme de Mark Zuckerberg, le partage d’écran se place comme « une manière engageante et amusante » de se connecter entre amis et en famille. Notez que cette fonctionnalité a également été déployée sur Messenger Rooms. Ainsi, il est possible de partager son écran avec 16 personnes au maximum. Cette limite devrait d’ailleurs être élargie à 50 personnes prochainement. En outre, les utilisateurs vont pouvoir bénéficier sous peu de plus de fonctionnalités lors du partage d’écran sur Messenger Rooms.

Facebook multiplie les moyens de lutter contre les fakes news

Pour rappel, Facebook a depuis ces derniers mois axé ses efforts sur la lutte contre les fakes news. Ainsi, depuis le 1er juillet 2020, la plateforme donne la priorité aux sources originales, plutôt qu’aux partages ou aux reprises.

Au moins de juin, Facebook signale les potentiels messages de propagande, et notamment les articles de médias étatiques. Le réseau social souhaite indiquer à ses utilisateurs quels sont les contenus qui peuvent être orientés. L’ajout de cette fonctionnalité est aussi l’occasion pour Facebook d’assurer ses arrières à l’approche des élections présidentielles américaines.

En effet, le fantôme du scandale de Cambridge Analytica rôde encore. Pour rappel, les données personnelles de millions d’utilisateurs Facebook ont été utilisées pour envoyer des publications orientées aux citoyens américains. Cette opération de propagande a eu un impact certain sur l’élection présidentielle américaine de 2016, dont Donald Trump est sorti vainqueur à la surprise générale.

Source : Engadget



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Les matchs de la ligue 1 Uber Eats diffusés sur Facebook

La toute nouvelle chaîne du football français Téléfoot devrait être distribuée par le réseau social de Mark Zuckerberg, si l’on en croit nos confrères de l’Équipe. La chaîne — qui appartient à Mediapro, le groupe audiovisuel espagnol diffuseur historique de…

Facebook teste les pages sans bouton « j’aime »

Facebook teste une nouvelle version de ses pages publiques sur mobile. Ainsi, le bouton « j’aime » disparaît pour mettre en évidence le nombre de followers, s’inspirant de ce qui se fait sur Twitter. Cependant, cela ne signe pas pour autant la…