Facebook met désormais en garde ses utilisateurs face aux articles de propagande

 

Facebook lance un nouvel outil pour ses utilisateurs. Désormais, les publications de médias détenus par des Etats seront signalés. Le but est de combattre la désinformation mais également d’assurer ses arrières en cette année d’élection américaine.

Le signalement de Facebook sur les médias

Facebook veut combattre les fausses informations. Le réseau social a en effet annoncé que dès aujourd’hui, les publications contrôlées par des médias d'Etats seront signalées. Elles ne seront pas supprimées du réseau, mais bien indiquées comme potentiellement orientées. Une manière de protéger les utilisateurs américains en cette année cruciale d’élection présidentielle.

A lire aussi – Facebook refuse toujours de modérer les posts de Donald Trump

Lorsqu’un média contrôlé par un Etat publiera un article ou une publication, une fiche apparaîtra dans la section “à propos” en bas de l’affichage. Cette fiche indiquera le nom du média, le gouvernement qui le contrôle, d’où la page est gérée ainsi qu’un court texte descriptif. Aux Etats-Unis, cet avertissement apparaîtra directement dans le fil d’actualité. Ces médias ne pourront également plus faire de publicité sur Facebook dans le pays de l'oncle Sam.

Protéger ses arrières

Mais qu’est-ce qu’un média contrôlé par un Etat ? C’est une question épineuse à laquelle s’attaque Facebook. Pour informer ses utilisateurs, l’entreprise a assuré avoir fait appel à 65 experts des médias et des droits de l’homme à travers le monde. Avec leur aide, Facebook peut déterminer quel média est contrôlé par tel Etat et à quel point il interfère dans la ligne éditoriale. Ici, ce sont évidemment les médias russes qui sont visés. Le pays de Vladimir Poutine est soupçonné d’avoir interféré dans les élections américaines de 2016.

Facebook essaye également d’assurer ses arrières avec une telle annonce. En effet, le réseau a été au centre d’une polémique à la suite de l’élection de Donald Trump avec le scandale Cambridge Analytica. Des millions de données personnelles ont été utilisées afin d’envoyer des publications orientées à des américains pour influencer leur vote.

Un fiasco que n’aimerait pas voir se reproduire Facebook, qui tente donc de se protéger le mieux possible. Avertir les utilisateurs suffira-t-il à se couvrir en cas de nouveau scandale ?

Source : Facebook 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook censure gorafi
Facebook censure Le Gorafi pour violence et provocation

Facebook vient de censurer une publication humoristique du Gorafi. Dans un post, le journal satirique prêtait à Jean Castex des propos plutôt virulents sur les personnes qui portent le masque sanitaire sous le nez. Les algorithmes de modération de Facebook…

Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient “trop sexy”

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est “trop sexualisé” pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…