Maj. le 29 octobre 2018 à 13 h 22 min

Incroyable mais vrai ? Le super réseau social Facebook n’aurait plus les faveurs des adolescents qui le considéreraient déjà comme has-been. Ce sont en tout cas les résultats d’un sondage auprès de 7200 étudiants américains qui préféreraient passer leur temps sur d’autres sites bien plus populaires. Les temps changent et même si Facebook possède une large base d’utilisateurs quotidiens, encore faut-il fidéliser un maximum le plus grand nombre.

L’étude du jour nous vient du cabinet Piper Jaffray qui, chiffres à l’appui, nous révèle que le réseau de Mark Zuckerberg peine à convaincre la jeune génération. Serait-ce le début de la fin ? Sans doute pas mais à y regarder de plus près, le réseau social bleu et blanc souffrirait d’un déficit d’image assez frappant. Ainsi, 72% des participants de l’étude utilisaient Facebook l’été dernier, mais ils ne seraient plus que 46% à s’y connecter désormais. Mais il ne s’agit pourtant pas d’une sanction liée au fait que Facebook manipule certains utilisateurs.

Facebook

Principal grief qui ressort de l’étude, un manque flagrant de nouveauté, un dynamisme aux abonnés absents. Il est vrai qu’à l’heure où tout va à 100 à l’heure dans le monde contemporain, Facebook fait parfois office de vieux papy en retrait. Il suffit pour s’en convaincre de penser à la cadence des posts sur Twitter. Autre fait étrange, les adolescents seraient bien plus sensibles à la question de la confidentialité de leurs données même s’il faut relativiser ce point ; les plus jeunes partagent toujours autant d’informations privées sur le célèbre réseau social.

Facebook prend ainsi la troisième place du classement établi par l’étude à l’automne 2014, derrière Twitter et Instagram. Notons par ailleurs que Instagram appartient depuis quelques temps au groupe Facebook. Nous noterons surtout ici une évolution des moeurs et peut-être aussi le fait que Facebook soit assimilé à la génération des aînés là où les plus jeunes ressentent le besoin de s’exprimer sur une autre plate-forme que celles de leurs parents. Simple hypothèse mais une chose est sûre, Google + continue de creuser sa tombe en étant de plus en plus déserté par toutes les classes d’âge.

Via



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook censure des pubs de Donald Trump contenant un symbole nazi

Facebook a finalement décidé de censurer Donald Trump. Le réseau social a en effet supprimé plusieurs publicités de campagne contenant un symbole utilisé par les nazis pour désigner les prisonniers politiques de gauche dans les camps de concentration : le triangle rouge inversé.  Facebook suit finalement…