Facebook lance enfin le bouton “Je n’aime pas” mais seulement pour Messenger

 

Facebook lance officiellement le bouton “Je n’aime pas”. Après des années de demande des utilisateurs, le pouce vers le bas va donc faire son apparition. Mais tout le réseau ne pourra pas en profiter. Seul Facebook Messenger intègre ce nouveau bouton. Il est accompagné des fameuses “Réactions” qui s’invitent également dans le service de messagerie.

facebook messenger aime pas

Si vous utilisez Facebook, voilà une nouvelle qui risque de vous faire plaisir. Le réseau social va enfin intégrer un bouton “Je n’aime pas”. Mais pas sur le réseau entier. Seul le service Messenger pourra en profiter. Un premier pas pour un élargissement dans les autres services ? Sans doute.

Facebook Messenger :  “Réactions” et bouton “Je n’aime pas”

L’information avait fuité il y a quelques semaines maintenant. Certains utilisateurs avaient vu du changement dans l’application Facebook Messenger. En effet, les fameuses “Réactions” se sont invitées dans Messenger. Déjà présentes sur le réseau social, elles permettent de partager son sentiment face à un statut (triste, étonné, amusé, ou encore en colère). Elles vont officiellement arriver dans Messenger puisque Facebook vient de l’annoncer dans un billet de blog.

Toutes les “Réactions” présentes sur le réseau social sont donc aussi présentes dans Messenger. Pour les utiliser, il suffit d’opérer comme sur un statut, on appuie longtemps et on choisit la réaction qui nous convient. Mais dans Messenger, il y a un autre bouton, une autre réaction disponible.

Il s’agit d’un bouton “Je n’aime pas”. Symbolisé par un pouce vers le bas, le bouton permet donc de manifester son mécontentement et/ou son désaccord. Réclamé depuis des années par les utilisateurs, il est enfin là. Enfin pas encore pour tout le monde puisque la fonctionnalité est en cours de déploiement sur Facebook Messenger.

Bientôt le bouton “Je n’aime pas” sur Facebook ?

La question que tout le monde se pose est de savoir si le bouton « Je n’aime pas » arrivera ou non sur le réseau social ou s’il sera réservé à Messenger. Il y a énormément de chances pour que le réseau social en profite. Ce serait la suite logique des choses.

D’autant que Facebook a entamé une chasse aux fake news et contenus inappropriés. Avec un bouton “Je n’aime pas”, Facebook pourrait ainsi faire participer les utilisateurs au filtrage des contenus partagés. Pour faire simple, plus un contenu est “disliké” moins il est diffusé sur le réseau social. Cela ne veut pas dire pour autant que les contenus les plus diffusés seront ceux de meilleure qualité.

Malheureusement, très souvent, ce ne sont pas les posts les plus pertinents qui sont le plus mis en avant. Mais peut-être que Facebook attend justement de trouver une formule magique pour équilibrer tous les paramètres.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • facebook
    Facebook interdit désormais aux marques de cibler les mineurs avec leurs publicités

    Facebook a annoncé que les publicités s’adressant aux mineurs seront interdites sur l’ensemble de ses plateformes. Plus précisément, les publicitaires ne pourront plus s’appuyer sur les centres d’intérêt des utilisateurs de moins de 18 ans et devront se contenter d’informations comme…

  • facebook messenger emojis
    Facebook Messenger met les émojis en avant dans sa dernière mise à jour

    Facebook Messenger vient de recevoir une nouvelle mise à jour. Au programme, plusieurs fonctionnalités inédites toutes dédiées aux émojis, à l’image des Soundmojis, la dernière trouvaille de Facebook. En sa qualité de messagerie préférée des Français aux côtés de WhatsApp,…

  • joe biden decret tiktok
    Joe Biden accuse Facebook de tuer des gens, le réseau social répond

    Joe Biden s’est violemment attaqué à Facebook et aux réseaux sociaux. Le président des Etats-Unis a accusé les plateformes de “tuer des gens” en laissant circuler de fausses informations sur les vaccins. Facebook est rapidement monté au créneau pour se…

  • facebook soundmojis messenger
    Facebook Messenger lance les Soundmojis, des emojis qui font du bruit

    Facebook Messenger se dote d’une nouvelle fonctionnalité : les Soundmojis. Comme son nom l’indique, il s’agit ni plus ni moins d’emojis qui s’accompagnent d’un extrait sonore, comme des grillons, le bêlement d’une chèvre, un rire diabolique ou des applaudissements. Au…

  • facebook ios pistage
    Facebook panique : 75% des utilisateurs d’iPhone ont adopté l’anti-pistage d’iOS 14.5

    Alors que 75% des utilisateurs d’iPhone ont adopté le système anti-pistage publicitaire d’iOS 14.5, Facebook panique totalement. Face au manque de données collectées auprès des utilisateurs, le réseau social ne serait plus capable de fournir certaines mesures clés à ses…

  • Facebook iPhone
    Facebook accuse Apple de vouloir éliminer la concurrence avec ses applications par défaut

    Une nouvelle « étude » menée par Comscore et sponsorisée par Facebook affirme qu’Apple décourage l’installation d’applications tierces sur l’iPhone et prouve que les applications natives d’Apple dominent la plateforme mobile. Le conflit Facebook vs Apple ne date pas d’hier, Steve Jobs…

  • facebook smartphone main
    Facebook est jugé responsable en cas de trafic sexuel sur Messenger

    Facebook fait actuellement l’objet de plusieurs plaintes provenant de femmes exploitées par des proxénètes, qui les avaient contactées via Messenger. Les plaintes ont été jugées recevables au Texas et le réseau social pourra désormais être tenu responsable des trafics mis…

  • facebook whatsapp instagram
    Facebook ne sera finalement pas forcé de revendre WhatsApp et Instagram

    Un juge américain vient de rejeter deux plaintes antitrust majeures qui auraient pu forcer Facebook à se séparer de Instagram et de Whatsapp. La cour estime que le plaignant n’a pas fourni suffisamment de preuves contre le réseau social. Après…

  • doctolib smartphone
    Doctolib est accusé d’avoir transféré vos données personnelles à Facebook

    La plateforme médicale Doctolib aurait collecté les données personnelles de ses utilisateurs grâce à deux cookies, pour ensuite les transmettre au réseau social Facebook. Sans avertir les utilisateurs concernés, bien entendu.  Doctolib est une entreprise franco-allemande qui propose un service…

  • Facebook surveillance
    Facebook est désormais capable de déduire qui a créé un deepfake

    Facebook a développé une intelligence artificielle capable de non seulement détecter un deepfake, mais également de retrouver la trace de son créateur. Grâce à un système de modèles implémentés durant l’entraînement, l’IA peut repérer les deepfake créés selon la même…