Facebook : une entreprise de surveillance utilise vos photos pour créer un logiciel de reconnaissance faciale

 

Une entreprise de surveillance israélienne exploite actuellement vos photos et vidéos Facebook pour concevoir le système de reconnaissance faciale ultime. Destinée à repérer les criminels et les terroristes, cet ambitieux sytème tire parti de toutes les vidéos présentes sur des sites web comme Facebook, Youtube ou Linkedin pour répéter un visage suspect. 

facebook photos reconnaissance faciale

Selon nos confrères du magazine Forbes, Terrogence, une entreprise de surveillance israélienne, exploite depuis maintenant 5 ans les données issues des sites web et des réseaux sociaux, comme Facebook ou Youtube, pour concevoir un gigantesque système de reconnaissance faciale intitulé Face-Int. Fondée par un ancien membre des services secrets israéliens, la reconnaissance faciale de Terrogence se destine à l'identification des terroristes et des criminels.

Facebook : une entreprise de surveillance exploite vos photos pour créer un système de reconnaissance faciale

Comme l'explique le site web de Terrogence, Face-Int est capable “d'extraire et d'identifier un visage à partir de vidéos ou de photos disponibles en ligne”. Depuis 2013, le système de reconnaissance de la firme a scanné un impressionnant total de 35 000 vidéos et photos récupérées en ligne”. Terrogence ne s'en cache pas : pour identifier des campements terroristes ou des vidéos de propagande, son logiciel a mis son nez dans les contenus disponibles sur Youtube, Facebook et sur de nombreux forums. 

Selon une ancienne employée, contactée par Forbes, Terrogence exploite aussi les photos de profil Facebook, Linkedin ,Twitter ou Instagram. “La base de données de Face-Int permet de comparer des images avec les profils existants” explique le site de Terrogence. L'entreprise de surveillance avoue à demi mot qu'elle exploite les données personnelles de millions d'utilisateurs. Pour l'heure, Shai Arbel, le cofondateur de Terrogence, n'a pas encore souhaité s'exprimer.

“Si des entreprises privées s'emparent de vos photos pour les combiner avec d'autres informations personnelles, nous courrons tous le risque de voir nos droits bafoués” s'inquiète  Jay Stanley, analyste à American Civil Liberties Union. Il semblerait bien que Cambridge Analytica ne soit pas la seule entreprise privée à exploiter nos données personnelles via Facebook. Que pensez-vous de cette entreprise de surveillance ? La fin justifie-t-elle les moyens ? 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient “trop sexy”

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est “trop sexualisé” pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…

facebook hq menlo park
Facebook menace de fermer Facebook et Instagram en Europe

Une décision de la haute Cour d’Irlande force désormais Facebook à ne plus rapatrier les données personnelles d’utilisateurs européens aux Etats-Unis. Le réseau social fait appel de la décision et menace de fermer ses différents réseaux sociaux en Europe s’il…