Expositions aux ondes : le gouvernement veut renforcer les contrôles autour de la 5G

 

Le gouvernement, aidé par l'ANFR, souhaite renforcer les contrôles concernant les émissions d'ondes des antennes et smartphones compatibles 5G. Cette mesure permettra aux autorités de récolter davantage de données chiffrées, afin de rassurer les utilisateurs quant aux effets nocifs supposés de la nouvelle norme.

5g controle
Crédits : Pixabay

Comme vous le savez, la 5G est un dossier sensible et brûlant qui cristallise de nombreuses attentes, espoirs, méfiances et inquiétudes. D'un côté, le gouvernement souhaite toute mettre en œuvre pour que la 5G se démocratise le plus rapidement possible sur le territoire, tandis que de nombreux élus et citoyens veulent au contraire retarder l'arrivée de la nouvelle génération de réseau mobile, notamment pour des questions d'ordre sanitaire.

Ces détracteurs s'inquiètent des effets potentiellement néfastes de la 5G sur notre organisme et demandent à ce que des études approfondies soient menées sur le sujet. Et ce malgré la parution de premières analyses qui garantissent que la 5G ne représente aucun danger. Certains maires ont d'ailleurs décidé de freiner volontairement le déploiement de la 5G. C'est notamment le cas à Lille, ou encore à Rennes où le réseau est interdit provisoirement.

À lire également : 5G – le secrétaire d’Etat à la ruralité propose d’y passer directement dans les zones sans 4G

Plus de contrôles pour rassurer les Français

Face à cette levée de boucliers, le gouvernement a décidé de prendre de nouvelles mesures ce lundi 12 octobre. Ainsi, l'Agence nationale des fréquences (ANFR) va doubler le nombre de contrôles autour des antennes et smartphones compatibles 5G, a annoncé le secrétaire d'État chargé de la Transition numérique Cédric O.

Ainsi, le nombre de smartphones passé au crible va passer de 70 (en 2019) à 140 en 2021. Ces analyses vont donc porter sur 80% des smartphones vendus en France, et seront évidemment en priorité aux appareils compatibles 5G comme le récent Samsung Galaxy S20 FE ou encore le futur iPhone 12. La DAS, ou le débit d'absorption spécifique, sera scruté attentivement par l'organisme français.

Le DAS en ligne de mire

Pour rappel, le DAS “évalue l'énergie qui absorbe le corps humain lors de l'utilisation d'un appareil radioélectrique. Les normes françaises s'appuient sur les références internationales et européennes”, précise le principal initiateur de StopCovid. L'action de l'ANFR ne s'arrêtera pas aux smartphones, puisque les émissions des antennes 5G seront aussi analysés sous toutes les coutures. 

En moyenne, les mesures montrent une exposition aux ondes des Français près de 150 fois inférieurs aux seuils sanitaires maximums définis au niveau international”, rassure le gouvernement. Après avoir contrôlé pas moins de 3066 antennes en 2019, l'ANFR a accéléré la cadence pour passer à 6500 en 2020 et 10 000 en 2021. Sans rentrer dans les détails, le gouvernement a assuré que plus de 4800 mesures complémentaires et relatives à la 5G vont être menées entre la fin d'année 2020 et le second semestre 2021.

Source : Le Figaro



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !