5G : Rennes interdit provisoirement le déploiement du réseau

 

Rennes interdit provisoirement le déploiement de la 5G sur son territoire. Avant que des antennes 5G ne soit activées dans l'agglomération, la capitale bretonne va imposer 6 mois d'étude d'impact et de débats citoyens. Un rapport final concernant les effets des ondes générées par le réseau est attendu dans le courant du printemps. Sans surprise, cette décision fait grincer des dents les entrepreneurs basés à Rennes.

5G
Crédits : Phonandroid

“Le déploiement de la 5G doit se faire dans la transparence et à l’issue d’un débat public. Cela implique, dans un premier temps, de respecter un élémentaire principe de précaution. Cela nécessite d’évaluer les impacts sanitaires, environnementaux et économiques de cette technologie, avant d’envisager son déploiement” explique la maire socialiste de Rennes, Nathalie Appéré. “Le débat national autour de la 5G prend un tour démagogique” estime la maire en réponse aux propos de Macron à l'encontre des anti-5G.

6 mois de retard minimum pour la 5G à Rennes

Avant d'accepter le déploiement des antennes 5G à Rennes, l'édile soit qu'une étude d'impact fasse le point sur les effets éventuels de la technologie. Cette étude est attendue au printemps 2021, au même moment que le futur rapport de l'Anses.“J'ai demandé à Pierre Jannin, conseiller municipal délégué au numérique et à l’innovation, de lancer un groupe de travail pour étudier les conséquences du déploiement éventuel des antennes du réseau 5G à Rennes” poursuit la maire socialiste. Plusieurs études réalisées dans des pays ayant déjà déployé la 5G attestent pourtant de la non dangerosité du réseau. Récemment, un rapport commandé par le gouvernement français est même venu enfoncer le clou.

Dans le cadre de l'étude d'impact, Pierre Janin, chercheur en neurosciences et conseiller municipal dédié au numérique et à l’innovation, va “auditionner divers spécialistes de la question afin d'étudier objectivement les avantages et inconvénients de cette technologie pour la ville et l'ensemble de ses habitants”. Dans ces conditions, le déploiement de la 5G accusera un minimum de 6 mois de retard à Rennes.

Le blocage mis en place par les autorités municipales rennaises a rapidement provoqué la colère des entrepreneurs du numérique sur place, rapportent nos confrères d'Europe 1. “Par une décision politique, on peut prendre beaucoup de retard. C’est comme si Reims interdisait de vendre du champagne” compare Jocelyn Denis, fondateur de Digitaleo, une entreprise marketing locale. “Pensons aux dizaines de milliers de personnes qui bossent dans le numérique et telecoms à Rennes” réclame le responsable.

La position de la maire de Rennes a provoqué des réactions jusqu'au sommet de l'Etat. Cédric O, secrétaire d’État chargé de la transition numérique et des communications électroniques, a rapidement réagi au blocage annoncé. “Il faut prendre conscience que le numérique est le premier secteur créateur d’emploi en France. Mais ce secteur est aussi fragile, car il a besoin d’innover pour continuer à grandir et à créer des emplois. Or, dans les années qui viennent, la 5G sera indispensable pour continuer à innover. 12 pays européens l’ont déjà déployée ! Pire, les réseaux 4G satureront d’ici un ou deux ans…” explique Cédric O à nos confrères de Ouest France, reprenant les arguments déjà avancés par Stéphane Richard, PDG d'Orange. Que pensez-vous de la situation à Rennes ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Europe1



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !