Emmanuel Macron veut la création d’un metaverse européen

 

Emmanuel Macron souhaite la création d'un metaverse européen. Le candidat président assure vouloir émanciper l'Europe des entreprises américaines et chinoises. Pourtant, le projet n'est pas vraiment de mettre en place un univers numérique public destiné aux internautes européens. 

emmanuel macron pass
Crédits : Wikimedia

Après les NFT et la blockchain, le “metaverse” est devenu le nouveau mot clé à la mode. L'annonce fracassante de Meta (ex-Facebook) l'année dernière a poussé de nombreuses marques et entreprises à se pencher vers les univers numériques.

C'est notamment le cas de Samsung, qui a ouvert une boutique virtuelle dans le metaverse de Decentraland, de Nike, qui va lancer des baskets virtuelles ou encore de McDonald's, qui prévoit l'ouverture de restaurants accessibles en réalité virtuelle. D'après Mark Zuckberg, PDG et fondateur de Meta, le metaverse représente l'avenir du web, une série d'espaces 3D où les internautes pourront “socialiser, apprendre, collaborer et jouer d'une manière qui va au-delà de ce que nous pouvons imaginer”.

Emmanuel Macron veut se battre pour un metaverse européen

Plus récemment, le metaverse s'est invité dans la campagne présidentielle française. Ce jeudi 17 mars 2022, Emmanuel Macron, a évoqué le metaverse pour la première fois lors d'une conférence de presse destinée à clarifier son programme. Soucieux d'émanciper l'Europe des services proposés par des firmes chinoises ou américaines, le candidat président a assuré vouloir se battre pour “bâtir un métavers européen”. 

“C’est un sujet clé à la fois pour la création, mais aussi pour la capacité à permettre à tous nos créateurs, quels que soient leurs champs culturels et leurs champs d’activités, de créer et de ne pas dépendre d’acteurs ou d’agrégateurs anglo-saxons ou chinois, qui pourront totalement contourner les règles de respect des droits d’auteur ou des droits voisins. C'est un sujet essentiel pour défendre le droit de nos auteurs”, explique Emmanuel Macron. L'actuel président plaide pour “une indépendance “culturelle et informationnelle”.

Contacté par nos confrères de BFM TV, Cédric O, le secrétaire d'Etat au numérique, est revenu sur les propos d'Emmanuel Macron. D'après le responsable, le programme du candidat LREM prévoit surtout de soutenir la création des technologies sous-jacentes qui permettront au metaverse de fonctionner, comme des moteurs graphiques tels que Unreal Engine et Unity.

Lire aussi : Le metaverse regorge de clubs de strip-tease, les enfants sont à la merci des pédophiles

Ces technologies, actuellement exploitées dans le cadre des jeux vidéo, sont loin d'être l'apanage du metaverse. Il semble qu'Emmanuel Macron ait également voulu surfer sur l'intérêt généré par le metaverse en plaçant le mot clé dans son programme. Comme le souligne Cédric O, le candidat ne préconise pas vraiment la création d'un metaverse public pour les internautes européens.

Source : BFM TV



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !