Dyson N526 : le SUV électrique annulé de Dyson aurait pu enterrer la Tesla Model X

 

Dyson N526. Voici le nom de code ce qu’aurait dû être le SUV électrique de la marque Dyson. Dans une interview pour le journal Sunday Times, le PDG Sir James Dyson vient de dévoiler de nombreux détails sur ce projet avorté, faute de rentabilité. 

Crédits : Sunday Times Sir James Dyson devant son prototype de SUV électrique

En début juin 2017, la marque Dyson, mondialement connue pour ses aspirateurs haute performance, a fait une annonce surprenante. Dyson dévoile un projet de voiture électrique et s’attaque directement à Tesla. Un projet faramineux, avec 500 employés et plus de de 2,28 milliards d’euros de budget. Les années passent et l’entreprise britannique se fait très discret quant à l’avancée du développement de son véhicule électrique.

Retournement de situation en octobre 2019. Faute d’investisseur, Dyson abandonne son projet de véhicule électrique révolutionnaire. On pensait donc ne jamais rien savoir sur ce véhicule. Or, il s’avère que Sir James Dyson, PDG de la marque et initiateur du projet, vient d’accorder une interview très intéressante pour le journal Sunday Times. 

Au cours de cet entretien, le patron révèle de nombreux détails sur le N526, nom de code du SUV électrique développé par sa compagnie. On y apprend que ce SUV aurait eu 7 places, pour une autonomie plutôt impressionnante de 965 km en une seule charge. Une performance rendue possible grâce au savoir-faire de Dyson dans la conception des batteries solides (la marque est en propriétaire).

Selon lui, le véhicule pouvait parcourir cette distance « même un soir glacial de février, à plus de 110 km/h sur l’autoroute, avec le chauffage et la radio à fond ». C’est quasiment le double de ce que propose la Tesla Model X, avec 507 km d’autonomie pour 7 places également.

À lire également : Dyson lance un respirateur artificiel pour sauver les malades du coronavirus

Crédits : Sunday Times

Un cout de développement de 560 millions d’euros

Le développement du prototype a couté 560 millions d’euros, provenant des fonds personnels de Sir James Dyson. Bien heureusement, sa petite réserve de liquidités de 18,2 milliards d’euros lui a permis de surmonter cet investissement. Le véhicule mesurait 5 mètres de longueur, pour 2 mètres de large et 1,7 mètre de hauteur.

Son design se voulait être un hybride des Range Rover Evoque et Velar et ses deux moteurs électriques auraient permis au N526 de développer près de 530 chevaux, pour une vitesse maximale de 200 km/h. L’habitacle aurait été lui occupé par des sièges d’une finesse plutôt étonnante, pensés pour le soutien des lombaires d’après les dires du PDG. Pas d’écran de contrôle sur le tableau de bord mais un affichage tête haute, dans le style de celui de la Volkswagen ID.3.

Un véhicule au demeurant prometteur, qui malheureusement n’était « pas viable commercialement » d’après Sir James Dyson. Loin d’être abattu, le patron espère désormais que lui et ses équipes pourront apporter leur expertise sur les technologies de batterie solide à d’autres constructeurs automobiles.

À lire également : Dyson brevette un casque audio bluetooth étrange qui purifie l’air qui vous entoure !

Source : The Sunday Times



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Tesla Model 3
Tesla : Elon Musk pourrait lancer une voiture compacte uniquement en Europe

Tesla pourrait lancer une voiture plus compacte uniquement destinée au marché européen, estime Elon Musk, PDG et fondateur du groupe. Plus abordable que les autres véhicules électriques du catalogue Tesla, cette édition plus passe partout serait taillée pour les routes exiguës…