Dyson lance un respirateur artificiel pour sauver les malades du coronavirus

 

Dyson a conçu un respirateur artificiel pour aider dans la lutte contre le nouveau coronavirus. L'entreprise l'a développé en 10 jours pour répondre à la crise sanitaire actuelle et notamment au manque d'équipements médicaux pour sauver les personnes en phase de détresse respiratoire.

Respirateur artificiel Dyson

On connaissait Dyson pour ses aspirateurs robots et aspirateurs-balais sans fil. La marque vient d'annoncer la mise au point d'un respirateur artificiel afin de combler la pénurie alarmante de cet appareil dans le monde entier. Le but est de sauver davantage de cas graves du Covid-19 ayant dégénéré en détresse respiratoire. Baptisé CoVent, cet appareil a été conçu en une dizaine de jours « pour répondre aux besoins cliniques spécifiques des patients atteints par le nouveau coronavirus » a déclaré le PDG de la marque britannique.

Dyson vole ainsi au secours des entreprises spécialisées qui ne peuvent répondre à l'explosion du besoin sur le terrain malgré l'augmentation importante de leur rythme de production. En France, c'est le cas de l'entreprise Air Liquide qui va multiplier sa production de respirateurs par 10 d'après le gouvernement. Mais cela ne suffira pas pour répondre à la demande. Le gouvernement a également annoncé des commandes auprès de fournisseurs étrangers.

Cela tombe bien, car Dyson va produire 15 000 respirateurs artificiels dont 10 000 commandés par le gouvernement britannique. Les 5 000 autres modèles sont destinés à d'autres pays ainsi qu'à des organismes internationaux luttant contre le Covid-19. Dans un entretien accordé au média CNN, un porte-parole de Dyson a affirmé que les respirateurs seront prêts au début du mois d'avril.

Lire aussi : Coronavirus : comment nettoyer et désinfecter votre smartphone de fond en comble !

« Le principal défi était de savoir comment concevoir et livrer un nouveau produit médical sophistiqué en grandes quantités et dans un délai extrêmement court », explique l'entreprise dans un communiqué. « La course est maintenant lancée pour le mettre en production (…). Ce nouvel appareil peut être fabriqué rapidement, efficacement et en volume », a ajouté James Dyson.

Plusieurs autres marques se mobilisent également. C'est le cas des constructeurs automobiles Tesla, General Motors ou encore Ford qui ont déjà annoncé la fabrication de respirateurs artificiels. « Tesla fabrique des voitures avec des systèmes sophistiqués de ventilation et de climatisation. SpaceX fabrique des vaisseaux spatiaux avec des systèmes médicaux de maintien des fonctions vitales. Les ventilateurs ne sont pas difficiles » a déclaré Elon Musk sur Twitter.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Moustache
Amazon rase la moustache d’Hitler sur l’icône de l’application Android

Amazon vient de changer discrètement l’icône de son application mobile. Une modification mineure, mais indispensable, puisqu’elle est destinée à éviter les blagues de mauvais goût. Certains utilisateurs avaient en effet pointé du doigt que l’ancienne charte graphique pouvait faire penser…

windows 10 hack font
Une police de Windows 10 permet aux hackers de pirater des PC à distance

Des pirates se sont servis d’une simple police Windows 10 pour s’introduire à distance dans le PC de leurs victimes. La faille a permis d’autoriser l’accès au noyau par des programmes malveillants, le rendant ainsi vulnérable aux attaques. Microsoft a depuis…

tv remote
TV : l’âge moyen des téléspectateurs a encore augmenté

L’âge moyen des téléspectateurs frôle désormais les 55 ans. Le confinement a tiré les audiences de la TV vers le haut, mais au final ce sont surtout les plus âgés qui sont revenus devant le téléviseur. La SVoD, le cinéma…

batterie etude recyclage
34% des Français ont la phobie de la batterie de smartphone vide

Un tiers des Français souffrent de la phobie de la batterie de smartphone vide, révèle un sondage Opinion Way. D’après l’étude, les Français craignent de ne plus pouvoir consulter les réseaux sociaux, de rater un SMS ou d’être privé de…