Des Tesla Model 3 et Y s’arrêtent sur l’autoroute à cause d’un bug de l’Autopilot

 

La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) vient de révéler que des centaines de propriétaires de Tesla affirment que leurs véhicules s'arrêtent soudainement sans aucune raison, et ce même sur l’autoroute.

Tesla
Crédit : Unsplash

Tesla fait actuellement l'objet d'une surveillance accrue de la part des autorités de réglementation américaines. Celles-ci ont récemment reçu 758 plaintes concernant des voitures fabriquées par la société qui freinent soudainement à grande vitesse, soit plus du double du nombre d'incidents signalés plus tôt cette année.

En effet, ce problème de “freinage fantôme” avait déjà été observé principalement sur le Model 3 et le Model Y, et particulièrement les modèles 2021 et 2022. Des documents du ministère américain des Transports ont montré en février que 356 plaintes avaient été déposées au sujet de ce problème, et que celui-ci avait déjà été signalé dès l’année dernière.

Aucun blessé n’a pour l’instant été signalé

La bonne nouvelle est que l'agence a déclaré qu'aucun blessé n'avait pour l’instant été signalé. Cependant, la NHTSA a tout de même demandé une abondance d'informations à Tesla, y compris « tous les rapports de consommateurs et de terrain qu'elle a reçus sur le faux freinage, ainsi que les rapports d'accidents, de blessures, de décès et de réclamations pour dommages matériels ».

La NHTSA a également écrit à Tesla une lettre de 14 pages concernant les plaintes les plus récentes. La société a jusqu'au 20 juin pour répondre, bien qu'elle soit également autorisée à demander un délai supplémentaire si nécessaire.

La lettre demande à Tesla des précisions sur les tests effectués sur les systèmes automatisés lorsqu'il s'agit de détecter des ponts métalliques, des virages en S, la circulation en sens inverse et la circulation transversale, ainsi que des véhicules de différentes tailles, y compris les gros camions. L'agence souhaite également obtenir des informations sur la manière dont les caméras gèrent les reflets, les ombres, les éblouissements et les blocages dus à la neige ou aux fortes pluies.

Ces problèmes de freinage « fantôme » interviennent peu de temps après que Tesla a apporté des modifications importantes aux informations récoltées par son système d’aide à la conduite Autopilot. En effet, depuis l’année dernière, le constructeur automobile a abandonné le radar à l’avant de ses voitures et ne se base désormais plus que sur les caméras à 360 degrés, un système que Tesla a baptisé « Tesla Vision ». Il reste à déterminer si ce changement est à l’origine des récents problèmes que rencontre l’Autopilot.

Source : NHTSA



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !