Démarchage téléphonique : le gouvernement dévoile ses mesures après l’échec de Bloctel

 

 Le démarchage téléphonique fait actuellement l'objet d'un projet de loi. Il devra notamment proposer des solutions après l'échec de Bloctel. Alors qu'une seconde lecture du projet est prévue sous peu à l'Assemblée Nationale, le gouvernement a annoncé lundi 27 janvier les différentes actions et mesures envisagées pour lutter contre les abus et les fraudes liées au démarchage téléphonique.

Crédits : Pixabay

La semaine dernière, plusieurs associations de défense des consommateurs dont l'UFC-Que Choisir déposaient une pétition pour dénoncer l'échec de Bloctel et pour appeler à l'interdiction pure et simple du démarchage téléphonique. En parallèle, une projet de loi appelée Encadrement du démarchage téléphonique et lutte contre les appels frauduleux était en discussion fin janvier à l'Assemblée Nationale, une seconde lecture est prévue prochainement.

En attendant, le gouvernement a choisi de dévoiler les différentes mesures envisagées pour lutter contre les fraudes et les abus liées au démarchage téléphonique :

  • L'interdiction complète du démarchage téléphonique dans le domaine de la rénovation énergétique. Cette mesure a pour but de restaurer la confiance des ménages envers ces professionnels, qui sous prétexte d'aides fournies par l'Etat, n'hésitent pas à démarcher des clients par téléphone (1170 plaintes de consommateurs recensées entre 2018 et 2019 sur ce secteur)
  • Le démarchage téléphonique pourrait être encadré et soumis à des plages horaires pendant lesquelles il est autorisé (du lundi au samedi uniquement sur les heures de “bureaux”)
  • En cas d'abus caractérisés, les personnes physiques et morales pourraient se voir infliger des sanctions financières 25 fois plus élevées (jusqu'à 75 000 € d'amende pour une personne physique, 375 000 € pour une entreprise)

À lire également : Démarchage téléphonique – les assurances s'engagent à ne plus vous harceler en 2020 !

2,3 millions d'euros d'amendes en 2019

Sur ce dernier point, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'état auprès du ministre de l'Economie et des Finances, a une stratégie bien établie : “Le but est de casser le modèle économique des fraudeurs qui ne fonctionnera plus si le montant de l'amande possible est très élevé”, précise la politique dans les colonnes du journal Les Echos.

Elle ajoute : “Il ne suffit pas d'édicter les règles, il faut les faire appliquer. C'est tout particulièrement vrai ici, où l'ubiquité et l'ingéniosité des fraudeurs rend la tâche des enquêteurs difficile. Je sais la complexité du travail minutieux des agents de la DGCCRF, je l'ai mesurée aujourd'hui, et je sais les nuisances que subissent les Français. Nous sommes pleinement mobilisés et nous ne baisserons pas les bras”, assure Agnés Pannier-Runacher. En 2019, près de 2,3 millions d'euros d'amendes ont été infligées pour des cas de démarchage téléphonique abusif.

Source : Les Echos



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
molotov 12 millions utilisateurs
Molotov compte 12 millions d’utilisateurs et améliore ses offres payantes

Molotov revendique désormais jusqu’à 12 millions d’utilisateurs. Pour marquer le coup, la plateforme française a décidé d’enrichir ses offres payantes, Molotov Plus et Molotov Extended, sans augmenter le prix de l’abonnement. On fait le point sur les nouveautés de Molotov.  Quelques jours…

attestation couvre feu coronavirus
Attestation de déplacement couvre-feu : où télécharger la dérogation ?

Une attestation dérogatoire est mise en place pendant le couvre-feu en vigueur depuis le samedi 17 octobre 2020. Elle est obligatoire pour les déplacements en Île-de-France et dans huit autres métropoles pendant les heures de restriction, mais pas pour n’importe…