Crit’Air : les arnaques à la vignette se multiplient avec l’arrivée des touristes

 

La France fait toujours partie des destinations les plus prisées par les touristes. Bien entendu, les visiteurs doivent se plier à la législation française, qui comprend notamment l'achat d'une vignette Crit'Air, essentielle pour circuler en voiture dans certaines grandes villes. Pour les escrocs, c'est une opportunité rêvée pour arnaquer les voyageurs avec des vignettes vendues à prix d'or.

vignette critair arnaque
Crédits : Pixabay

Comme vous le savez peut-être, la vignette Crit'Air est instaurée en France depuis le 1er juillet 2016. Ce document officiel et sécurisé, à coller sur son pare-brise, permet de classer les véhicules en fonction de leurs émissions polluantes en particules fines et oxydes d'azote.

La vignette Crit'Air est obligatoire pour circuler en voiture dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) instaurées par les collectivités ou pour circuler dans les zones à “circulation alternée” lors des pics de pollution (une décision qui revient au préfet). Au total, les véhicules sont rangés dans 6 catégories différentes, allant de zéro pour les voitures électriques à 5 pour les voitures, véhicules utilitaires légers et les poids lourds/bus/autocars diesel et biodiesel lancées entre le 1er janvier 1997 et le 30 septembre 2006.

vignette critair arnaque
Portail officiel de la vignette Crit'Air

Vignette Crit'Air : une obligation pour tous les conducteurs

Aujourd'hui, plus de 500 agglomérations en France interdisent l'accès aux véhicules dont la vignette Crit'Air n'est pas de catégorie 2 ou moins. Et notez que depuis le 1er janvier 2020, cette législation s'applique également aux véhicules d'occasion et aux locations. Bien entendu, les touristes qui se rendent en France durant la période estivale doivent également se procurer cette fameuse vignette.

Sur le site officiel du gouvernement français, l'enregistrement et l'envoi de la vignette Crit'Air coûtent 3,11 € = 1,40 € d'affranchissement, soit 4,51 € par véhicule immatriculé à l'étranger. Seulement et comme l'expliquent les chercheurs en sécurité informatique d'ESET, de nombreux sites frauduleux reproduisent l'interface du portail officiel dans l'objectif d'arnaquer les voyageurs qui cherchent à acheter la vignette.

vignette critair arnaque
Portail officiel de la vignette Crit'Air

Gare aux arnaques à la vignette Crit'Air sur internet

Il faut savoir que le site officiel, disponible à la fois en français, en anglais et en allemand, exige un grand nombre de renseignements comme l'immatriculation du véhicule, le type de carburant et de véhicule ou encore la norme EURO pour ne citer qu'eux. Les escrocs surfent sur la confusion linguistique et sur la complexité de l'opération pour proposer des sites frauduleux qui affichent une procédure simplifiée et plus courte… Et un prix de la vignette défiant l'entendement.

En effet, il n'est pas rare que la facture atteigne 60 € sur certains sites. Un comble quand on sait que la vignette coûte moins de 5 € sur le site officiel du gouvernement français. Et bien entendu, les victimes qui ont payé n'ont jamais reçu le moindre document, en plus d'avoir transmis certaines données personnelles aux arnaqueurs (qui seront probablement revendues sur le dark web).

D'autres ont reçu de fausses vignettes, qui ne sont absolument pas valables lors d'un contrôle de police. Résultat, ils peuvent être sanctionnés d'une amende pouvant aller jusqu'à 450 € (généralement, il s'agit d'une amende forfaitaire de 68 €).

Comme le rappelle le portail officiel de la vignette Crit'Air, vous aurez la certitude d'être sur le site officiel sur si le logo du ministère est affiché et si l'adresse du site est la suivante : certificat-air.gouv.fr. Si ce n'est pas le cas, vous êtes sur un site frauduleux.

Source : ESET



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !