COVID-19 : ne partagez surtout pas votre certificat de vaccination sur les réseaux sociaux !

 

Attention, il est très dangereux de partager votre certificat de vaccination sur les réseaux sociaux. En effet, le document comporte un QR code et un code datamatrix qui peuvent être scannés par n’importe qui. Un pirate peut alors voler votre identité et accéder à des lieux demandant le pass sanitaire sans être vacciné.

vaccin
Crédits : Unsplash

Ça y est, la vaccination contre le COVID-19 s’accélère. À ce jour, ce sont plus de 9 millions de Français qui ont reçu la totalité de leurs doses. Qui plus est, depuis la semaine dernière, les doses restantes sont disponibles à l’ensemble de la population, grâce à des rendez-vous pouvant être pris sur ViteMaDose. Heureux d’enfin être protégés contre le virus, certains n’hésitent pas à poster fièrement une photo de leur certificat de vaccination sur leurs réseaux sociaux. Toutefois, ceci est une grave erreur qui met en danger leurs données personnelles.

On retrouve en effet plusieurs informations sur le document. Nom, prénom, date de naissance, date de l’injection, type de vaccin : ce sont autant de données que, dans un premier temps, vous n’avez pas nécessairement envie de diffuser le web. Mais, plus important et dangereux encore, le papier comporte deux codes-barres bien spéciaux : un code 2D-DOC, appelé « datamatrix », ainsi qu’un QR Code. Ces derniers peuvent être scannés par n’importe qui, même à partir d’une simple photo, pour accéder à des informations confidentielles.

Sur le même sujet : TousAntiCovid : le nombre de vaccinés arrive dans l’application AntiCovid

Attention aux pirates qui volent les certificats de vaccination

Le code datamatrix sert à garantir l’authenticité du document, afin d’éviter que des individus utilisent de faux certificats. Une fois scanné, ce dernier révèle de multiples informations, telles que la date de naissance et le type de vaccin. Le QR Code, quant à lui, est utilisé pour stocker le document dans TousAntiCovid et ainsi être détenteur d’un Pass Sanitaire. Lui aussi peut être scanné par n’importe quel smartphone pour accéder aux données personnelles de son propriétaire. Grâce à cette simple opération, des pirates peuvent ainsi voler l’identité de leur victime et circuler librement dans des lieux soumis à un contrôle sanitaire.

C’est sans compter les tentatives d’arnaques dont peuvent faire l’objet les personnes ciblées. Grâce aux données récoltées sur le document, les pirates peuvent se faire passer par l’Assurance maladie, ou même un hôpital, en mettant en avant les coordonnées exactes de leurs victimes. Notez que les passeports sanitaires sont d’ores et déjà devenus des objets de contrebande sur le Dark Web. Le danger est donc bien réel, mais que cela ne vous freine pas à l’idée de vous faire vacciner. Vous pouvez dès aujourd’hui tenter de décrocher un rendez-vous, ainsi que consulter les centres de vaccination près de chez vous grâce à Google Maps.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !