4G Bouygues : ces mini-antennes « SmallCells » sur des lampadaires vont faire grimper les débits

Bouygues soigne sa couverture 4G : l’opérateur teste de nouvelles mini-antennes-relais de faible puissance baptisées « SmallCells ». Celles-ci s’installent sur des lampadaires et autres éléments du mobilier urbain, et ont pour but de densifier le réseau et de soulager les antennes installées sur des points hauts. Le but est de rendre la couverture plus uniforme et d’augmenter les débits 4G disponibles pour les abonnés.

smallcells antenne couverture 4g
Crédit : Bouygues Telecom

Installer un réseau 4G et garantir une couverture performante et la plus uniforme possible est un véritable casse-tête pour tous les opérateurs, qui procèdent à de lourds investissements pour installer toujours plus d’antennes relais. Ces dernières, sont très puissantes, et permettent de mailler le réseau en les espaçant d’une distance relativement importante. Résultat : même dans des grandes villes, on trouve des zones où la réception est difficile.

Comment Bouygues veut améliorer la densité de son réseau 4G

Et ce n’est pas la seule limite de ces équipements : en plus de l’explosion du nombre de smartphones se connectant en 4G, Bouygues propose des abonnements internet fixe illimités via box 4G. La saturation des antennes a conduit un temps l’opérateur et FAI à imposer des quotas à 200 Go dans certaines zones. Bouygues comme d’autres propose déjà à ses abonnés des FemtoCells, petites antennes que l’on peut installer à son domicile pour améliorer localement la réception. Mais même sans FemtoCell à domicile, la situation pourrait rapidement s’améliorer… grâce aux « SmallCells ».

Ce sont de nouvelles antennes beaucoup plus petites et beaucoup moins puissantes que les grosses antennes relais. Elles ont vocation à être installées plus près des abonnés, par exemple sur des lampadaires. Bouygues est justement en train d’en installer sur ceux de Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). Bien que le projet soit en phase de test, les abonnés Bouygues se connectent déjà, sans le savoir à ces nouvelles antennes qui n’émettent que sur une centaine de mètres.

Pour ceux qui vivraient dans la zone, les premières antennes ont été installées sur des lampadaires près de la médiathèque municipale place Paul-Desphelipon, rue de Nangis, rue des Ormes, avenue d’Espagne et à l’angle des avenues de Suède et du Clocher. Dans le cas où cette première expérimentation serait satisfaisante, Bouygues prévoit d’étendre les tests à d’autres villes avant sans doute un déploiement plus systématique.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !