Le coût caché des applications gratuites sur Android

Nous on aime les applications gratuites n’est-ce pas ? Hé oui, pourquoi s’en priver ? Pourquoi payer lorsque l’on peut profiter de choses sans débourser un kopeck ? Ce n’est un secret pour personne, les utilisateurs de smartphones Android aiment particulièrement les applications gratuites et ont tendance à fuir les payantes. Mais figurez-vous que selon une étude, les applications gratuites peuvent parfois vous coûter plus cher.

android cout cache applications

Lorsque l’on vous parle d’applications gratuites on pense à celles qui le sont réellement, c’est-à-dire qui ne contiennent même pas d’achat in-app. Cela va peut-être vous surprendre, mais le plus gros des bénéfices du Play Store ne provient pas des applications payantes mais bien des gratuites.

Certains d’entre vous ne le soupçonnent probablement pas mais il existe de nombreux coûts cachés dans les applications gratuites. Oui, quand c’est gratuit c’est vous le produit, paraît-il.

C’est en tout cas ce que révèle une étude menée par trois universités : l’Université de Californie du Sud, l’Institut de Technologie de Rochester et la Queen’s University. Menée entre janvier et août 2014 sur un Galaxy S2, elle a comparé les mécanismes de 21 applications gratuites figurant dans le top des applis du Play Store.

Evidemment, l’une des premières sources de revenus pour les développeurs et pour Google dans les applications gratuites est la publicité. En soi, vous ne payez rien, vous devez simplement supporter les bandeaux publicitaires qui défilent ou les panneaux qui recouvrent brutalement la totalité de votre écran entre deux parties de Duel Quizz.

Cette publicité engendre une série de coûts cachés, insoupçonnés mais qui sur le long terme peuvent vous coûter plus cher que si vous aviez payé l’application quelques centimes d’euro ou même quelques euros.

Les applications gratuites consomment davantage de data

On a tendance à l’oublier mais les publicités sur vos écrans, pour arriver jusque-là sont le résultat d’un transfert de données. Ce transfert de données n’est possible que si vous avez un forfait comprenant suffisamment de data. La publicité consomme donc de la data.

tuto reduire consommation data

Selon l’étude menée par les chercheurs des trois universités, la quantité de data sollicitée par les applications gratuites peut parfois être supérieure de 100% à la quantité de données sollicitée par les application payantes. En moyenne une application gratuite consomme 79% de data en plus par rapport à une application payante.

« C’est bien beau tout ça, mais je ne vois ce que ça me fait gagner en terme d’argent ! ». D’un point de vue purement financier, la consommation moyenne de data lorsque vous utilisez des applications gratuites est de 1,7 centimes de dollars à chaque fois (selon les chiffres de grands opérateurs américains). En euros cela représente 1,5 centimes d’euros soit 0,015 euros.

Cela peut vous paraître très faible, mais multipliez ce chiffre par le nombre de fois où vous utilisez les applications. Utilisez-les 10 fois et cela vous coûtera déjà 0,15 euros. 100 fois et vous paierez 1,50 euros. Et lorsque l’on voit à quel point les utilisateurs sont accros, on atteint assez facilement les 100 fois.

Système au ralenti et autonomie en berne

Aujourd’hui, les utilisateurs veulent pouvoir faire tout en même temps, rapidement avec un appareil d’une fluidité incomparable. Comme leur smartphone ils sont multitâche. Ceci implique donc l’utilisation de plusieurs applications en même temps, et particulièrement les applis gratuites puisqu’elles sont pour la plupart d’entre nous plus nombreuses sur nos smartphones.

Selon l’étude, les applications gratuites supportées par la publicité consomment jusqu’à 56% de puissance de calcul en plus. 48% de cette puissance de calcul supplémentaire vient d’une charge de calcul plus importante sur le processeur alors que 22% provient de l’utilisation de la RAM. Autant dire que non seulement à l’usage c’est pénible mais en plus cela engendre d’autres désagréments.

cout cache applications gratuites android

Le premier concerne évidemment l’autonomie du smartphone. Un appareil qui est sans cesse sollicité pour offrir plus de puissance va forcément consommer plus de batterie. Selon l’étude, les applications gratuites consomment jusqu’à 33% de batterie en plus.

La durée de vie de la batterie est moins importante et non seulement c’est inconvenant au quotidien mais il faudra changer de batterie plus vite que prévu. A condition de pouvoir puisque la tendance est aux batteries non amovibles et dans ce cas il faudra changer d’appareil. Un rude coût tout de même pour avoir voulu gratter quelques euros non ?

Les développeurs aussi en font les frais

S’il existe des coûts cachés pour les utilisateurs d’applications gratuites, il en est de même concernant les développeurs. En faisant le choix d’un modèle gratuit, les développeurs sont moins rémunérés que si l’application avait été payante.

Qui plus est, leurs revenus sont instables et dépendent également des régies publicitaires et des concurrents. Enfin, il ne sont pas à l’abri de voir l’image de leur application égratignée à cause d’un problème de sécurité de type adware qui toucherait en fait les publicités et non l’application elle-même.

Evidemment, loin de nous l’idée de tenir un discours moralisateur. Le système est ainsi fait : il y a des applications gratuites et des applications payantes. Mais nous tenions tout de même à vous informer que les applis ne sont pas totalement gratuites et dorénavant vous pourrez faire vos choix d’applications en connaissance de cause.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Smartphone en panne : comment fonctionne la garantie ?

Lorsque vous achetez un nouveau smartphone, ce dernier est assorti d’une garantie légale mais en réalité, il existe plusieurs types de garantie. Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet et la marche à suivre en cas de panne.