Coupe du monde 2018 : le foot a eu raison des sites pour adultes

La Coupe du monde 2018 était un événement exceptionnel à plus d’un titre : en plus d’avoir sacrée une deuxième fois les bleus, la compétition a modifié brutalement les habitudes de consommation. Ainsi un célèbre site pour adultes y est allé de ses propres statistiques pour montrer à quel point la concurrence entre ces rencontres sportives, et le besoin insatiable des internautes de regarder des vidéos de gens en train de faire des cabrioles a été forte.

coupe du monde 18 ans

Jusqu’à l’arrivée d’internet, l’humanité n’a eu de cesse de gloser sur ce qui fait réellement tourner le monde : l’argent ? le pouvoir ? ou alors les (vidéos de) relations intimes entre deux adultes ? Un peu de tout ça ? Kamoulox ? Google a donné un premier début de réponse dès la première publication de statistiques sur les recherches des internautes dans le monde. Deux mots en particulier rencontrent ainsi depuis toujours un franc succès pratiquement jamais démenti – il s’agit vous l’aurez compris d’un mot de quatre lettres commençant par la lettre S, ainsi que d’un mot lui aussi bien connu de cinq lettres commençant par la lettre P, généralement associés à tout un tas de qualificatifs divers et variés permettant à l’homo internautus de se retrouver parmi ce qui est, il faut bien le dire, un tsunami étourdissant de propositions en tous genres.

Coupe du monde 2018 : comment le foot a détourné les internautes de leur envie d’aller sur des sites pour adultes

Ahum. Ce genre d’oeuvres cinématographiques dont la composition des plans, le choix de la musique, et du scénario sont dans la plupart des cas très discutables, se retrouvent sur de nombreux sites que vous n’aurez assurément aucun mal à trouver. Il semble qu’il s’agit même d’une activité plutôt lucrative. Mais dans cette jungle de cinéastes, producteurs et labels en tous genres, certains sites sont plus en odeur de sainteté que d’autres : le marché est ainsi principalement concentré autour d’une poignée de grandes plateformes.

Le « Saint des Seins » si l’on peut dire, est sans aucun doute une enseigne que vous connaissez – son nom commence par le mot de cinq lettres susmentionné suivi du mot hub (ce qui, selon le dictionnaire de Cambridge, est défini comme la « partie centrale, ou principale, de quelque chose où l’on rencontre le plus d’activité » ; une description qui paraît d’un point de vue anatomique assez appropriée).

Des statistiques qui en disent long

Ce site publie régulièrement des statistiques de fréquentation lors de grands événements. Coupe du monde incluse, cela va de soit. Et oh surprise (non, non, vraiment !), le sujet autour duquel nous avons pris le temps de nous attarder n’est aucunement le seul à faire tourner des têtes. Il est même en concurrence frontale avec les matchs de foot de la Coupe du monde, puisque la fréquentation de ce site de « passionnés de plus de 18 ans », a beaucoup baissé lors de pratiquement tous les matchs. Là où cela devient intéressant c’est lorsque l’on analyse l’impact des rencontre par pays.

Ainsi clairement, les Français sont capables de regarder leur équipe préférée du coin de l’oeil droit tout en se rinçant l’œil gauche : malgré les accélérations fulgurantes de Pogba, la baisse de fréquentation n’a au mieux pas dépassé les -9%. Sauf pour la finale, où on a eu droit à un véritable plongeon – jusqu’à -59%. C’est encore pire en Russie (où de nombreux sites pour adultes sont pourtant bloqués, en théorie) ou en Australie (où le football n’est pas aussi populaire que chez nous). Les champions des montagnes Russes sont sans aucun doute les internautes sénégalais et iraniens, qui ont fait frétiller la jauge de traffic de respectivement -47% et -45% pendant les matchs. Les supporters des Diables belges étaient également très concentrés puisqu’ils ont provoqué une baisse de fréquentation honorable de -36 % durant les rencontres.

Outre les statistiques, Pornhub (ça va, vous avez compris…) a également créé de nouvelles catégories avec photos de footballeurs à l’appui. Reste une grande question en suspens à laquelle vous pourrez sans doute répondre : cette concurrence déloyale est-elle le simple fait de l’érotisme des joueurs ? Des sous-entendus troublants des commentateurs sportifs ? Ou bien la conséquence d’un moment où, pour des raisons évidentes de discrétion, le recours au mode Incognito qui trompe les statistiques devient la norme ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Il tente de voler un smartphone et se noie dans le canal

En tentant de voler un smartphone, un homme d’une trentaine d’années est tombé dans le canal de l’Ourcq (Paris) ce dimanche 7 octobre 2018. Malgré la tentative de sa victime de le sauver, le voleur s’est noyé. Son complice a rapidement…