La Commission Européenne veut sévir contre Apple, Google et Facebook

Maj. le 16 mai 2017 à 15 h 37 min

La Commission Européenne a reçu de nombreuses plaintes concernant Apple, Google et Facebook de la part des entreprises européennes comme Spotify, Deezer ou Rocket Internet . Selon elles, ces géants américains ont des pratiques déloyales. C’est la raison pour laquelle la Commission a décidé de prendre une initiative pour remédier au problème.

commission européenne concurrence déloyale géants tech

Selon les entreprises européennes comme Spotify, Rocket Internet et Deezer, les grandes entreprises américaines abusent de leur position dominante sur le marché. À leurs yeux, des acteurs comme Google et Apple mettent en avant leurs propres services sur leurs moteurs de recherche et leurs boutiques d’applications, au détriment des services de leurs concurrents. De plus, ces géants américains posent des conditions et des termes d’utilisation inéquitables.

Par exemple, l’an dernier, Spotify s’est plaint suite au rejet d’une mise à jour de son service par Apple. La firme à la pomme aurait refusé cette mise à jour pour protéger les intérêts de son service Apple Music. De nombreuses affaires similaires auraient été rapportées par les entreprises du vieux continent. Suite aux nombreuses plaintes reçues, la Commission Européenne envisage de prendre une initiative permettant aux entreprises européennes d’avoir une chance de concurrencer Google, Apple ou encore Facebook d’égal à égal.

Commission Européenne : une initiative en préparation pour lutter contre la concurrence déloyale américaine

La Commission compte trouver une solution basée sur l’égalité entre concurrents, et mettre en place un système permettant de résoudre les litiges le plus rapidement possible. Après un an d’enquête et de réflexion, la CE a commencé a partagé quelques-unes de ses découvertes avec le public. La Commission Européenne accuse Google et les autres géants de concurrence déloyale, et considère qu’ils déclassent certains produits ou services sans réelle raison valable, restreignent l’accès aux informations, et manquent de transparence en ce qui concerne le classement des résultats de recherche.

Bien évidemment, les entreprises américaines ne sont pas très enthousiasmées par cette initiative de la Commission. L’association EDiMA, qui représente plusieurs plateformes en ligne comme Google et Facebook, estime que cette décision est totalement infondée. Toutefois, plusieurs autres entreprises des Etats-Unis soutiennent cette démarche, notamment dans l’industrie du streaming musical où les pratiques déloyales sont devenues monnaie courante.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !