Citroën se lance dans les vélos électriques… mais oublie la France

 

Après Peugeot, BMW, Mercedes ou encore Harley Davidson, c'est au tour de Citroën de se lancer sur le marché des vélos électriques. Seulement, les utilisateurs français devront visiblement patienter. En effet, la marque aux chevrons ne compte pas lancer ses nouveaux produits dans l'Hexagone pour l'instant.

citroen velos electriques
Crédits : Citroën

Depuis quelques années maintenant, le marché de la mobilité urbaine a explosé en France comme ailleurs. Dans l'Hexagone, on comptera en 2022 pas moins d'un million de trottinettes électriques en circulation. Les ventes ont cartonné, notamment en 2021, avec 908 000 unités vendues dans notre pays.

Ayant bien compris à quel point ce marché est porteur, de nombreux constructeurs automobiles ont également décidé de se lancer dans la mobilité urbaine, que ce soit avec des trottinettes ou des vélos électriques. C'est le cas de Peugeot, avec l'eCO1, un vélo électrique avec 120 km d'autonomie vendu à 2099 €, ou encore d'Harley Davidson avec le Serial 1, un vélo électrique luxueux affiché à 3000 €.

Dernièrement, c'est Lidl qui a fait sensation avec avec son vélo électrique à prix cassé sous la barre des 1000 €. Or, nous venons d'apprendre ce vendredi 3 juin que c'est au tour de Citroën de se lancer sur le marché des vélos électriques.

Après Peugeot, Citroën se lance dans les vélos électriques

En effet, la marque aux chevrons a confirmé la chose via un communiqué publié sur le portail de presse openPR. Dès juin 2022, le constructeur français lancera ses premiers modèles Pedelec, comprenez des vélos à assistance électrique, “dans les pays où les vélos électriques sont en plein essor”. 

D'autres modèles suivront ensuite, notamment des modèles pliants et des Urban E-Bikes. Citroën résume la philosophie de sa gamme avec le triptyque suivant : Plus écologique, moins cher, plus rapide. Pour l'instant, aucun modèle spécifique n'a été présenté par la marque. Mais le problème n'est pas là.

Citroën oublie la France pour l'instant

En effet, Citroën compte visiblement se passer du marché français. Dans son communiqué, l'Hexagone n'est pas évoqué par le constructeur. Les vélos électriques seront commercialisés uniquement en Allemagne, en Autriche ou en Suisse. Citroën justifie cette décision par le parc particulièrement important de vélos électriques dans ces pays, notamment en Allemagne qui enregistre 8,5 millions d'unités en circulation.

A l'heure actuelle, impossible de savoir si Citroën compte proposer ses vélos électriques sur le sol français. Peut-être que la marque aux chevrons préfère prendre la température sur des marchés où les vélos électriques cartonnent avant d'en investir d'autres. L'avenir nous le dira.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !