Citroën Ami : des retards de livraison à cause des défauts de fabrication ?

 

À cause de livraisons ayant plusieurs semaines de retard, la Citroën Ami est en train de connaître un lancement désastreux. Pour couronner le tout, la voiture qui avait pourtant tout pour plaire enchaîne les défauts matériels.

citroen ami electrique

Avec son design atypique, son petit prix et la possibilité de la conduire sans permis dès 14 ans, la dernière citadine électrique de Citroën avait tout pour plaire. Pourtant, ses propriétaires – ou plutôt, ses futurs propriétaires – sont loin d’être satisfaits par leur achat. Sont mis en cause des délais de livraison incroyablement longs, ceux-ci ayant été retardés de plusieurs mois. Certains utilisateurs ayant passé commande dès les premiers jours de sa sortie, en août, n’ont toujours pas reçu leur voiture.

Les chanceux ayant obtenu l’Ami ont indiqué que la livraison pouvait prendre jusqu’à 10 semaines de retard. Une situation qui pourrait être mise sur le dos de la pandémie de COVID-19, qui a certes ralenti l’ensemble de l’activité mondiale, mais qui a surtout particulièrement touché Kénira, la ville marocaine où se trouve l’usine de construction de la voiture. 200 000 véhicules sortent normalement de ses chaînes de production, dont 18 000 s’avèrent être l’Ami. Mais les différents confinements ont eu raison des capacités de l’usine, que les autres fournisseurs ne semblent pas à même de rattraper.

À lire également : Test Citroën AMI – notre avis complet sur la voiture électrique la moins chère du marché

La Citroën Ami présente de nombreux défauts de fabrication

Les déboires de Citroën (et des utilisateurs) ne s’arrêtent malheureusement pas là. Serrures cassées, portes qui ne se ferment pas, étanchéité inefficace, frein à main défectueux, système de freinage à remplacer… On ne compte plus le nombre d’équipements inutilisables rapportés par les clients. Certains ont même déclaré avoir rencontré des problèmes avec le chargeur après seulement quelques kilomètres, alors qu’il s’agit d’un des principaux atouts de la voiture. Ce dernier aurait depuis été remplacé grâce à un fournisseur tiers.

À lire également : Citroën Ami – prix, date de sortie, caractéristiques, tout savoir sur la voiture électrique sans permis disponible dès 14 ans

Cette accumulation pourrait s’ajouter aux causes du retard de livraison de l’Ami. Citroën aurait décidé de retarder l’expédition de ses véhicules afin de corriger les nombreux défauts rencontrés par les propriétaires, préférant la mauvaise publicité d’un délai rallongé à celle de produits de mauvaise qualité. Là encore, la crise sanitaire n’est pas une alliée pour le constructeur, puisque de nombreuses pièces détachées sont indisponibles à cause du ralentissement de la production. Conséquence : certains véhicules envoyés en réparation restent bloqués chez les concessionnaires.

GEFCO, le vrai responsable ? Pas si sûr

Une autre piste suggère que la société de transport GEFCO, détenue par PSA à 25%, serait responsable de ce fiasco. Certaines informations indiquent notamment que la société gère l’ensemble de la chaîne logistique, de leur fabrication au Maroc à leur distribution en France. Elle se serait notamment occupée de préparer la Citroën Ami à la vente, en effectuant, entre autres, la pose d’accessoires et le diagnostic électronique. C’est notamment son rôle de corriger les défauts rencontrés lors de la révision de la voiture.

Problème : à cause du confinement, GEFCO a envoyé une grande partie de ses salariés en chômage partiel, et ce, sans se soucier de l’arrivée de l’Ami sur le marché. Certaines sources affirment que l’entreprise se serait débrouillée pour obtenir des aides du gouvernement alors qu’elle ne remplit pas les conditions nécessaires. S’ajoute à cela un piratage ayant eu lieu fin septembre ayant grandement atteint ses capacités de production. Enfin, GEFCO étant une entreprise portuaire du Havre, son activité est soumise aux décisions des syndicaux locaux, qui ont fait grève plusieurs jours durant ces derniers mois.

De son côté, GEFCO nous a contactés et se défend d’être à l’origine de ce retard. Selon un porte-parole de l’entreprise, celle-ci « n’a constaté aucun problème dans la conduite de ses services, sur l’ensemble des prestations fournies : mise en fil au Maroc, transport du port de Tanger au port du Havre, préparation et personnalisation des véhicules au Havre et livraisons individuelles en France. »

Vers une résolution de la situation

Fort heureusement, Citroën ne reste pas spectatrice de ce désastre, bien qu’aucune annonce officielle n’ait encore été faite sur le sujet. Depuis ce mois-ci, le constructeur aurait réussi à faire sortir ses voitures du Havre, ce qui a permis à certains utilisateurs de recevoir leur commande et à d’autres d‘obtenir une date de livraison. À noter que ceux-ci ont remarqué que les Ami n’étaient pas livrés par ordre chronologique d’achat.

Autre sujet d’inquiétude : leur contrat My Ami Care, coûtant 10,80 € pour 1 an à 594 € pour 5 ans ne fait toujours pas l’objet d’une compensation pour le moment. En effet, ce dernier est en théorie effectif dès réception de la carte grise, reçue par la grande majorité des commanditaires, même si la voiture n’a pas encore été livrée. Pour seule réponse, Citroën a accordé un bon d’achat de 100 € dans la boutique Lifestyle.

Source : Automobile Propre



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Tesla Model 3
Tesla : Elon Musk pourrait lancer une voiture compacte uniquement en Europe

Tesla pourrait lancer une voiture plus compacte uniquement destinée au marché européen, estime Elon Musk, PDG et fondateur du groupe. Plus abordable que les autres véhicules électriques du catalogue Tesla, cette édition plus passe partout serait taillée pour les routes exiguës…