Chrome : Google met à jour le système d’extensions pour qu’elles n’installent plus de malware

Les utilisateurs de Google Chrome 70 pourront installer n’importe quelle extension l’esprit tranquille : Google chamboule les règles pour limiter le risque qu’elles n’installent des malware, ou se comportent comme tels. Entre autres nouveautés, les extensions se voient dotées de permissions que l’utilisateur doit valider, et le processus de validation par les équipes de Google devient plus complexe lorsque l’extension exige trop de permissions. 

chrome extension permission

Google s’attaque à bras le corps au problème des extensions qui contiennent des malware. Le géant du web annonce une série de changements qui doivent créer un environnement de confiance pour l’utilisateur. Des changements qui débarquent prochainement, dès Chrome 70. Dans un post de blog, Google rappelle que cela fait presque 10 ans que le Chrome Web Store existe, et qu’il est temps de créer un environnement dans lequel « les utilisateurs sont en sécurité, la vie privée est préservée, et qui soit performant ».

Chrome : Google annonce de nombreux changements dans le système d’extensions

Le premier gros changement, qui aura sans doute l’un des plus gros impact sur la sécurité des extensions, c’est la mise en place de nouvelles permissions. Dès Chrome 70, les utilisateurs pourront empêcher une extensions de se connecter à d’autres sites que ceux contenus dans une liste, ou conditionner leur lancement à un clic, comme c’est par exemple déjà le cas avec les contenus flash.

Les autres changements affectent davantage la communauté de développeurs. Ainsi, les éditeurs qui requerront trop d’autorisations devront passer un processus de validation particulièrement strict. Google refusera les extensions qui limitent pas leurs autorisations au strict nécessaire. Le Chrome Web Store n’acceptera également plus d’extensions dont le code est masqué – ce qui inclut à la fois le code de l’extension proprement dite, et celui des ressources externes que cette extension va éventuellement appeler.

Les extensions avec code masqué qui sont déjà sur le store pourront continuer à être mises à jour pendant 90 jours avant d’être retirées début janvier si aucun changement n’est constaté. Cette nouvelle politique permet à Google de mieux analyser ce que font exactement ces add-ons. Tout en proposant de meilleures performances, puisque le masquage requiert de lancer javascript en tâche de fond ce qui consomme beaucoup de ressources.

Enfin, Google va imposer l’authentification double facteur aux développeurs pour éviter que leur compte ne soit piraté. Et annonce un nouveau Manifest v3, nouveau guide des bonnes pratiques des développeurs pour adopter ces changements. Pensez-vous que cela suffira à éviter des extensions qui contiennent des malware ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !