En Chine, il faut scanner son visage pour avoir le droit d’acheter un smartphone

Maj. le 3 décembre 2019 à 12 h 18 min

En Chine, la reconnaissance faciale est devenue obligatoire pour acheter un smartphone. La loi contraint désormais toutes les personnes qui achètent un nouveau smartphone dans une boutique d’enregistrer leur visage par un logiciel de reconnaissance faciale. 

chine reconnaissance faciale achat smartphone

Une directive publiée en septembre dernier par le gouvernement de Chine oblige les chinois à enregistrer leurs données biométriques dans un logiciel de reconnaissance faciale à l’achat d’un téléphone portable, rapportent nos confrères de BFM TV. Ce dimanche 1er décembre 2019, la mesure destinée à « préserver les droits légitimes et les intérêts des citoyens en ligne » est finalement entrée en application sur tout le territoire.

Lire également : Reconnaissance faciale – la Chine s’intéresse aux chiens et chats pour mieux verbaliser les propriétaires

Le gouvernement chinois promet des contrôles

La législation oblige aussi les opérateurs téléphoniques chinois à “utiliser l’intelligence artificielle et tous les moyens techniques possibles” pour vérifier l’identité réelle d’un individu qui demande un nouveau numéro de téléphone. D’après un représentant de l’opérateur China Unicom contacté par l’AFP, les demandeurs seront alors filmés et photographiés en train de tourner la tête et de cligner des yeux. Les données biométriques récupérées seront alors associées au numéro de téléphone et au smartphone acheté.

Afin de s’assurer que les boutiques appliquent ces nouvelles mesures, le gouvernement a promis de « continuer à augmenter la supervision et les inspections ». Le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information assure vouloir lutter contre le trafic de cartes SIM, la fraude et le vol d’identités.

Pour rappel, l’enregistrement sous identité réelle est obligatoire en Chine depuis 2013. Jusqu’ici, les personnes souhaitant obtenir un numéro de téléphone ne devaient fournir que leur carte d’identité. C’est également le cas sur Sina Weibo, le réseau social chinois, ou WeChat. Les internautes sont en effet contraints de décliner leur véritable identité lors de l’inscription. Ce n’est pourtant que depuis peu que Pékin a décidé d’avoir recours à l’intelligence artificielle et la reconnaissance faciale pour vérifier l’identité réelle de ses ressortissants.

En Chine, la reconnaissance faciale est déjà partout. Le pays compte en effet déjà 170 millions de caméras de vidéosurveillance dopées à l’IA. Depuis quelques semaines, le métro chinois contrôle même l’identité des navetteurs en s’appuyant sur la reconnaissance faciale. En 2020, le nombre de caméras équipées avec IA atteindra les 400 millions dans le pays.

Source : BFM TV

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Les fondateurs de Google quittent Alphabet, une page se tourne

Les fondateurs de Google Larry Page et Sergey Brin quittent la direction du groupe Alphabet. Les deux hommes ont décidé de léguer cette responsabilité à Sundar Pinchai, actuel président de Google. Il a désormais la lourde tâche de tenir les…