Tout ce qu'il faut savoir sur Nintendo

Nintendo est une multinationale japonaise (Kabushiki gaisha), spécialisée dans le jeu vidéo. Nintendo a deux activités principales : l’entreprise fabrique et commercialise des consoles comme la Wii U, la Nintendo Switch et Nintendo 3DS ou encore les rééditions miniatures de consoles cultes – NES Classic Mini et SNES Classic Mini. Nintendo a également un versant éditeur, via lequel il développe et commercialise des jeux vidéo comme les franchises Mario. L’influence de la troisième entreprise du Japon en valeur se ressent encore beaucoup sur l’ensemble de l’industrie du jeu vidéo – influence qui s’est renforcée grâce au succès commercial de la Nintendo Switch.

Fait assez rare dans le secteur du high-tech, Nintendo est une dame, très âgée. En fait, l’entreprise a été créé au… 19e siècle, en 1889 ! A l’origine, pas question de jeux électroniques : Nintendo vendait des cartes à jouer traditionnelles, les hanafuda – un produit que Nintendo commercialisera jusque dans les années 1970. Nintendo va alors se diversifier avec des jouets et des jeux d’arcade. Avant de frapper très fort sur le marché des consoles dans les années 1980.

Nintendo : la NES, la SNES, la GameBoy… comment la firme s’est ancrée dans la culture populaire

En 1984 Nintendo lance son premier grand succès au japon, une console baptisée Famicom pour « Family Computer » (ordinateur familial). Lorsqu’elle sort en 1985 aux États-Unis et en 1986 en Europe et au Canada, elle prend néanmoins un autre nom sans doute plus familier : la Nintendo Entertainment System (NES) était né. On est alors dans un contexte difficile d’une informatique naissante qui hésite entrée des dispositifs qui se branchent à la télé du salon, ou des ordinateurs comme le Commpodore 64. Ces derniers sont plus versatiles que les consoles de salon, mais là où la NES réussit à convaincre c’est grâce à son petit prix.

Nintendo va alors rapidement se trouver une place sur le marché occidental : le tiers des foyers américains et européens achète la NES. Le mastodonte nippon multiplie les sorties de jeux aujourd’hui considérés comme cultes et se retrouve du coup sans aucun réel concurrent. En 1985, Nintendo lance un jeu qui lui assurera beaucoup de succès : Super Mario Bros. Puis un autre titre célèbre, The Legend of Zelda, sort l’année suivante. Super Mario Bros deviendra le deuxième jeu le plus vendu de la marque dans son histoire, juste après Wii Sports.

En 1989, Nintendo évolue, et sort la première vraie console portable, la Game Boy, vendue avec une cartouche de Tetris. Petit prix, longue autonomie, portabilité : le succès est immédiatement au rendez-vous. Nintendo vit dans ces années son apogée et sa suprématie jusqu’en 1989, lorsque la concurrence commence à rattraper son retard notamment du côté de Sega. Depuis, Nintendo a perdu la première place du podium au profit de Sony et de Microsoft, mais continue commence à reprendre des couleurs dans le sillage du succès de certains jeux et consoles, en particulier Zelda Breath of the Wild sur Nintendo Switch.

L’importance culturelle des jeux Nintendo qui sortent à cette époque se ressent aujourd’hui : certains personnages issus de l’univers Nintendo, notamment Mario, Luigi, Bowser, Zelda ou encore Pikachu, font depuis très longtemps partie de la culture populaire partout autour du monde.