Bouygues Télécom ne croit plus à un retour à 3 opérateurs

 

Bouygues Télécom ne croit plus du tout à un retour à 3 opérateurs en France. Pour Martin Bouygues, PDG de l'opérateur, le scénario d'une consolidation des télécoms est devenu impossible. Après plusieurs tentatives infructueuses pour se rapprocher de ses rivaux, le FAI a finalement abandonné l'idée. C'est également le cas d'Orange. 

martin bouygues

“Je crois que c’est un mouvement qui est devenu impossible” a annoncé Martin Bouygues en marge de la conférence de présentation des résultats financiers de Bouygues Télécom pour le premier semestre de 2019. Lors de la période, le FAI a bénéficié d'une excellente dynamique avec notamment 280 000 nouveaux clients sur le mobile.

Lire également : consolidation des télécom – Bouygues préfère « rester à quatre » car « le secteur est profitable »

Pour Martin Bouygues, la consolidation des télécoms est devenue impossible

“C’est un choix politique qui a été fait, il faut l’assumer. Il s’est fait avec 10 milliards d’euros de pertes, des dizaines de milliers de pertes d’emplois, des investissements considérables” tacle le dirigeant. L'homme tient visiblement pour responsable le pouvoir politique français du contexte actuel, marqué par la guerre des prix. Pour Martin Bouygues, il était compliqué de justifier au gouvernement la nécessité d'une fusion étant donné que les quatre opérateurs de France sont profitables.

En 2018 pourtant, Martin Bouygues assurait être ouvert à l'idée d'un retour à trois opérateurs. Il précisait d'ailleurs qu'il faudrait attendre 2019 pour que ça se concrétise. Plus tôt, le FAI s'est même dit prêt à racheter l'un de ses rivaux. Malheureusement pour lui, ni Orange, SFR ou Free ne sont prêts à vendre.

Du reste, Martin Bouygues n'est pas le seul à estimer que la consolidation des télécoms n'est plus possible. « Le niveau d’espoir que la consolidation se fasse en France a baissé, c’est regrettable mais c’est incontestable » estimait Stéphane Richard, PDG d'Orange, en février dernier. Quelques mois plus tôt, il annonçait pourtant qu'un “retour à 3 opérateurs est inévitable à moyen terme”. Que pensez-vous de ces revirements de situation ? Faut-il faire une croix sur la fusion des télécoms ?

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !