Bleep : l’anonymat des conversations passe à la vitesse supérieure !

 

Derrière ce nom, Bleep, se cache une messagerie en ligne développée par BitTorrent, pensée pour préserver au maximum l’anonymat de ses utilisateurs. A sa sortie, l’application Android avait fait grand bruit. Deux mois plus tard, faisons le point sur les améliorations du service. Promesse tenue ?

Bien que terriblement séduisante sur le papier, l’application sortie en alpha souffrait de plusieurs petits soucis, l'empêchant de devenir incontournable immédiatement. Il était impossible par exemple d’envoyer des messages sans que deux utilisateurs soient connectés au même moment. Le mois dernier, il était possible d’écrire à quelqu’un de déconnecté, mais l’envoi et la réception du message ne pouvait se faire qu’au moment où les deux parties étaient connectés.

Bleep, une messagerie anonyme disponible pour tous !

Dorénavant, le fonctionnement s’approche d’une messagerie classique, et un message envoyé hors-ligne sera reçu dès que son destinataire sera connecté, même si l’émetteur n’est pas là. Pour obtenir ce résultat disponible partout, l’équipe de développement a dû rivaliser d’ingéniosité. Car le message doit maintenant persister sur les réseaux, ce qui contrevient à l’anonymat prôné par le programme.

Pour réussir ce petit exploit, l’équipe exploite la DHT, soit la table de hachage distribué. Il s’agit d’un élément connu des adeptes du P2P. Pour simplifier, cette fonction exploite la part décentralisée du peer to peer avec un codage appliqué à l'emplacement de la donnée, ici un message texte. Sauf qu’en l’absence de documentation des développeurs (Bleep n’est pas open-source), impossible d’en apprendre plus sur le fonctionnement exact.

Parmi les projets de Bleep pas encore mis en place, il y a l’idée du forward secrecy, la confidentialité persistante. Derrière ce concept se cache une idée brillante. En cas d’interception complète des données des messages partagés entre deux utilisateurs, la confidentialité persistante permettrait d’en rendre le décryptage quasiment impossible, car une paire de clefs spécifiques serait exploitée à chaque discussion, de manière temporaire, avant d’être intégralement détruite.

Reste une ultime question, et pas des moindres, en suspens. Comment accorder sa confiance à une appli qui promet beaucoup tout en préservant une part d’ombre manifeste sur les rouages de son fonctionnement ? A chacun d’essayer, Bleep est disponible sur le Play Store de Google.

Bleep sur le Play Store

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !
google messages 42 mise jour apk
Android Messages va chiffrer vos SMS de bout en bout comme Telegram

Google travaille actuellement sur le chiffrement des messages pour les utilisateurs d’Android. La firme américaine veut protéger les conversations privées, mais également utiliser une nouvelle norme, passant du SMS au RCS, plus flexible. La question de la protection de la…

google photos
Google Photos annonce la fin du stockage gratuit et illimité dès 2021

Google Photos va mettre un terme au stockage gratuit et illimité de photos. Dès le 1er juin 2021, les nouvelles photos des utilisateurs seront décomptées de l’espace de stockage de 15 Go alloué à Google Drive, Gmail et Photos. Pour les utilisateurs ayant…

Capture
Google Street View : vous pourrez bientôt ajouter vos propres panoramas

Google Street View pourrait prochainement s’enrichir d’une nouvelle fonctionnalité intéressante appelée driving mode. Elle pourrait permettre aux utilisateurs d’ajouter eux-mêmes des panoramas sur l’application en cas de manque. Google Street View a changé la manière dont nous nous repérons dans…