Bientôt une amende de 3750€ si vous dénoncez des contrôleurs sur Facebook ou par SMS ?

 

Si vous prenez le train ou les transports en communs, gare à vous bande de brigands ! Le Sénat a décidé de s’attaquer à celles et ceux qui signalaient la présence de contrôleurs par SMS ou sur Facebook. Et ça ne plaisante pas, puisqu’il propose une amende de 3750 euros et 2 mois de prison.

amende 3750 sms facebook controleurs

Si vous prenez les transports en commun ou que vous vouez un culte à la SNCF, vous connaissez très certainement les groupes Facebook du type “Info contrôles RATP/SNCF”. Ces groupes permettent de signaler les contrôles dans les différents trains, wagons, sur les différentes lignes etc. C’est donc un excellent moyen pour les fraudeurs de savoir où sont les autorités dans les transports.

Ces pratiques, le Sénat n’en veut plus. Cet après-midi, plusieurs sénateurs ont présenté un amendement dans le cadre de la proposition de loi de lutte contre la fraude dans les transports publics adoptée le 17 décembre 2015 par l’Assemblée Nationale.

3750 euros d’amende et 2 mois de prison

Que dit l’amendement des quatre sénateurs Les Républicains ? Le texte est en fait très clair. Il vise à punir lourdement celles et ceux qui s’amuseraient à signaler la présence de contrôleurs sur les réseaux sociaux ou bien par SMS.

Le fait de diffuser, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support (tout) message de nature à déceler la présence de contrôleurs ou d’agents de sécurité employés ou missions par un exploitant de transports routiers, ferroviaires ou guidés.

Là on sait ce que vous vous dites : “encore une amende de quelques dizaines d’euros pour nous soutirer quelques menues monnaies”. Détrompez-vous, les sénateurs ne sont pas là pour déconner. Ainsi, il demande à ce que toute personne signalant la présence des contrôleurs puisse être punie de deux mois de prison et de 3750 euros d’amende. On vous avait dit qu’ils étaient chauds tout en haut.

controleur sncf

Les mutuelles de fraudeurs dans le viseur également

Et ce n’est pas fini. Accrochez-vous bien à votre siège, vous n’allez pas le croire. En plus de cela les sénateurs veulent punir les utilisateurs de “mutuelles de fraudeurs” qui permettent en payant chaque mois une petite cotisation de se faire payer ses amendes par une mutuelle. Là encore, ceux qui ont recours à cette méthode seront punis des mêmes peines.

[Sera passible des mêmes peines le fait de diffuser] tout message incitant, notamment par la mutualisation du paiement d’éventuelles sommes sanctionnant une infraction, à ne pas respecter les dispositions [réglementaires relatives à la police ou à la sûreté du transport].

Des sanctions jugées “disproportionnées”

De telles sanctions ont immédiatement été qualifiées de “disproportionnées” par rapport à l’infraction en commission des lois.

[Il serait] disproportionné de créer un délit propre à la provocation ou à l’apologie à ne pas respecter les règles relatives à la police des transports, sur le modèle de l’apologie du terrorisme, au regard de la différence de gravité entre les deux comportement en cause.

Au-delà du fait que de telles sanctions sont complètement disproportionnées on se demande également comment les autorités comptent faire pour savoir qui a envoyé un SMS ou un message privé sur Facebook pour signaler la présence de contrôleurs.

imsi catcher detecter valises espions smartphone android

Car clairement il faudrait un dispositif de surveillance assez coûteux pour pouvoir déjouer les comportements de certains voyageurs. Il y a peu de chances pour que l’amendement soit voté, mais bon, on ne sait jamais. Ces derniers temps, les députés et sénateurs ne manquent pas d’imagination pour essayer d’interdire, de punir, de faire payer des amendes aux internautes et utilisateurs d’outils numériques.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • facebook
    Facebook interdit désormais aux marques de cibler les mineurs avec leurs publicités

    Facebook a annoncé que les publicités s’adressant aux mineurs seront interdites sur l’ensemble de ses plateformes. Plus précisément, les publicitaires ne pourront plus s’appuyer sur les centres d’intérêt des utilisateurs de moins de 18 ans et devront se contenter d’informations comme…

  • facebook messenger emojis
    Facebook Messenger met les émojis en avant dans sa dernière mise à jour

    Facebook Messenger vient de recevoir une nouvelle mise à jour. Au programme, plusieurs fonctionnalités inédites toutes dédiées aux émojis, à l’image des Soundmojis, la dernière trouvaille de Facebook. En sa qualité de messagerie préférée des Français aux côtés de WhatsApp,…

  • joe biden decret tiktok
    Joe Biden accuse Facebook de tuer des gens, le réseau social répond

    Joe Biden s’est violemment attaqué à Facebook et aux réseaux sociaux. Le président des Etats-Unis a accusé les plateformes de “tuer des gens” en laissant circuler de fausses informations sur les vaccins. Facebook est rapidement monté au créneau pour se…

  • facebook soundmojis messenger
    Facebook Messenger lance les Soundmojis, des emojis qui font du bruit

    Facebook Messenger se dote d’une nouvelle fonctionnalité : les Soundmojis. Comme son nom l’indique, il s’agit ni plus ni moins d’emojis qui s’accompagnent d’un extrait sonore, comme des grillons, le bêlement d’une chèvre, un rire diabolique ou des applaudissements. Au…

  • facebook ios pistage
    Facebook panique : 75% des utilisateurs d’iPhone ont adopté l’anti-pistage d’iOS 14.5

    Alors que 75% des utilisateurs d’iPhone ont adopté le système anti-pistage publicitaire d’iOS 14.5, Facebook panique totalement. Face au manque de données collectées auprès des utilisateurs, le réseau social ne serait plus capable de fournir certaines mesures clés à ses…

  • Facebook iPhone
    Facebook accuse Apple de vouloir éliminer la concurrence avec ses applications par défaut

    Une nouvelle « étude » menée par Comscore et sponsorisée par Facebook affirme qu’Apple décourage l’installation d’applications tierces sur l’iPhone et prouve que les applications natives d’Apple dominent la plateforme mobile. Le conflit Facebook vs Apple ne date pas d’hier, Steve Jobs…

  • facebook smartphone main
    Facebook est jugé responsable en cas de trafic sexuel sur Messenger

    Facebook fait actuellement l’objet de plusieurs plaintes provenant de femmes exploitées par des proxénètes, qui les avaient contactées via Messenger. Les plaintes ont été jugées recevables au Texas et le réseau social pourra désormais être tenu responsable des trafics mis…

  • facebook whatsapp instagram
    Facebook ne sera finalement pas forcé de revendre WhatsApp et Instagram

    Un juge américain vient de rejeter deux plaintes antitrust majeures qui auraient pu forcer Facebook à se séparer de Instagram et de Whatsapp. La cour estime que le plaignant n’a pas fourni suffisamment de preuves contre le réseau social. Après…

  • doctolib smartphone
    Doctolib est accusé d’avoir transféré vos données personnelles à Facebook

    La plateforme médicale Doctolib aurait collecté les données personnelles de ses utilisateurs grâce à deux cookies, pour ensuite les transmettre au réseau social Facebook. Sans avertir les utilisateurs concernés, bien entendu.  Doctolib est une entreprise franco-allemande qui propose un service…

  • Facebook surveillance
    Facebook est désormais capable de déduire qui a créé un deepfake

    Facebook a développé une intelligence artificielle capable de non seulement détecter un deepfake, mais également de retrouver la trace de son créateur. Grâce à un système de modèles implémentés durant l’entraînement, l’IA peut repérer les deepfake créés selon la même…