Arrêtez Facebook, vous vous sentirez plus heureux et moins seuls

 

Facebook nous rendrait-il malheureux ? Cette question, beaucoup ont tenté d'y répondre avec plus ou moins de pertinence. Une nouvelle étude danoise sur le bonheur conclut que Facebook et plus généralement les réseaux sociaux ont tendance à vous rendre moins heureux et plus seuls. Paradoxal non ?

facebook deprime triste

L'étude danoise a été menée par des chercheurs du Happiness Research Institute, un organisme spécialisé dans la mesure du bonheur (oui apparemment c'est possible). Le but de l'étude était d'évaluer les effets négatifs des réseaux sociaux sur le bien-être des utilisateurs. 1095 personnes habitant au Danemark ont participé à cette expérience.

Le procédé est assez simple. La moitié des participants ne devait pas utiliser Facebook pendant une semaine, l'autre moitié pouvait continuer à surfer sur le réseau social de Mark Zuckerberg comme ils le faisaient auparavant. Au début et à la fin de l'expérience tous les participants ont dû noter leur satisfacation générale (entre 1 et 10) mais également leur humeur, leur colère, leur tristesse etc.

Les résultats sont pour le moins clairs. En terme de satisfaction générale les utilisateurs de Facebook ont eu tendance à stagner (7,67 à 7,75 en une semaine) alors que ceux qui se sont coupés du réseau ont déclaré une progression de 16%.

Sur la mesure du bonheur au sens général, 81% des personnes ayant utilisé Facebook se sont dites heureuses contre 88% pour celles qui ne se sont pas connectées. Un écart pas forcément énorme mais à souligner tout de même.

facebook bonheur graphique
Crédits : Le Figaro

Sur les ressentis négatifs en revanche, on ressent un peu plus la différence. Ainsi, 33% des personnes ayant utilisé Facebook se sont dites déprimées contre 22% seulement pour celles n'utilisant pas le réseau social. Pour le sentiment de colère, la différence est de 8% entre ceux qui ont utilisé Facebook (20%) et ceux qui se sont déconnectés (12%).

Enfin, et c'est sans doute le plus paradoxal, alors que Facebook est censé éliminer le sentiment de solitude, il ne fait que l'accroître. Ainsi 25% de ceux qui utilisent le réseau se sont sentis seuls contre 16% seulement pour les non-utilisateurs. Parmi les autres critères on notera également une plus grande capacité de concentration pour les non-utilisateurs de Facebook ainsi qu'une vie sociale plus satisfaisante.

Nous ne pensions pas enregistrer des effets aussi nets en une semaine […] Il existe un vrai phénomène de comparaison sociale exacerbé par Facebook […]Les réseaux sociaux sont une pièce du puzzle géant qui compose notre bonheur. D'autres facteurs sont par exemple le salaire, la situation familiale, la santé… Si l'un de ces éléments ne va pas, Facebook peut devenir source d'angoisse. – Meik Wiking, PDG du Happiness Research Institute, interrogé par le Figaro –

En clair, c'est l'aspect comparatif de Facebook qui nous rendrait malheureux. Le réseau social en lui-même n'est pas la raison de ce moral en berne mais il est un accélérateur. Il suffit que quelque chose aille mal pour un individu et qu'il voie sont opposé sur Facebook pour renforcer ses sentiments négatifs.

facebook moins heureux plus seuls

Prenons un exemple simple et classique. Votre petite-amie vient de vous quitter (oui ce sont toujours les filles qui font mal aux garçons :D). Evidemment vous êtes triste, vous en voulez au monde entier, l'amour c'est nul, plus jamais on ne vous y reprendra.

Vous vous rendez sur Facebook et vous voyez des photos de vos amis amoureux plus que jamais, les clichés dégoulinent de bonheur, bref l'horreur pour vous. Votre colère ou votre peine vont s'intensifier à la vue de ces photos et de ces mots doux. C'est en ça que Facebook rend plus malheureux par exemple.

Relativisons toutefois les données enregistrées par Happiness Research Institue. 1095 personnes seulement ont participé à l'étude ce qui reste un échantillon assez faible par rapport au milliard d'utilisateurs de Facebook. Par ailleurs, la psychose autour du réseau social de Mark Zuckerberg a pu influencer les participants comme le souligne lui-même le président de l'organisme :

Il est possible qu'il y ait eu une sorte d'effet placebo, avec des candidats persuadés d'être plus heureux sans forcément l'être. On pourrait mener des études sur le long terme pour mieux analyser les effets d'Internet sur notre moral. Encore faudrait-il qu'on trouve des candidats prêts à se passer de Facebook pendant un an ! – Meik Wiking, PDG du Happiness Research Institute, interrogé par le Figaro –

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • facebook
    Facebook interdit désormais aux marques de cibler les mineurs avec leurs publicités

    Facebook a annoncé que les publicités s’adressant aux mineurs seront interdites sur l’ensemble de ses plateformes. Plus précisément, les publicitaires ne pourront plus s’appuyer sur les centres d’intérêt des utilisateurs de moins de 18 ans et devront se contenter d’informations comme…

  • facebook messenger emojis
    Facebook Messenger met les émojis en avant dans sa dernière mise à jour

    Facebook Messenger vient de recevoir une nouvelle mise à jour. Au programme, plusieurs fonctionnalités inédites toutes dédiées aux émojis, à l’image des Soundmojis, la dernière trouvaille de Facebook. En sa qualité de messagerie préférée des Français aux côtés de WhatsApp,…

  • joe biden decret tiktok
    Joe Biden accuse Facebook de tuer des gens, le réseau social répond

    Joe Biden s’est violemment attaqué à Facebook et aux réseaux sociaux. Le président des Etats-Unis a accusé les plateformes de “tuer des gens” en laissant circuler de fausses informations sur les vaccins. Facebook est rapidement monté au créneau pour se…

  • facebook soundmojis messenger
    Facebook Messenger lance les Soundmojis, des emojis qui font du bruit

    Facebook Messenger se dote d’une nouvelle fonctionnalité : les Soundmojis. Comme son nom l’indique, il s’agit ni plus ni moins d’emojis qui s’accompagnent d’un extrait sonore, comme des grillons, le bêlement d’une chèvre, un rire diabolique ou des applaudissements. Au…

  • facebook ios pistage
    Facebook panique : 75% des utilisateurs d’iPhone ont adopté l’anti-pistage d’iOS 14.5

    Alors que 75% des utilisateurs d’iPhone ont adopté le système anti-pistage publicitaire d’iOS 14.5, Facebook panique totalement. Face au manque de données collectées auprès des utilisateurs, le réseau social ne serait plus capable de fournir certaines mesures clés à ses…

  • Facebook iPhone
    Facebook accuse Apple de vouloir éliminer la concurrence avec ses applications par défaut

    Une nouvelle « étude » menée par Comscore et sponsorisée par Facebook affirme qu’Apple décourage l’installation d’applications tierces sur l’iPhone et prouve que les applications natives d’Apple dominent la plateforme mobile. Le conflit Facebook vs Apple ne date pas d’hier, Steve Jobs…

  • facebook smartphone main
    Facebook est jugé responsable en cas de trafic sexuel sur Messenger

    Facebook fait actuellement l’objet de plusieurs plaintes provenant de femmes exploitées par des proxénètes, qui les avaient contactées via Messenger. Les plaintes ont été jugées recevables au Texas et le réseau social pourra désormais être tenu responsable des trafics mis…

  • facebook whatsapp instagram
    Facebook ne sera finalement pas forcé de revendre WhatsApp et Instagram

    Un juge américain vient de rejeter deux plaintes antitrust majeures qui auraient pu forcer Facebook à se séparer de Instagram et de Whatsapp. La cour estime que le plaignant n’a pas fourni suffisamment de preuves contre le réseau social. Après…

  • doctolib smartphone
    Doctolib est accusé d’avoir transféré vos données personnelles à Facebook

    La plateforme médicale Doctolib aurait collecté les données personnelles de ses utilisateurs grâce à deux cookies, pour ensuite les transmettre au réseau social Facebook. Sans avertir les utilisateurs concernés, bien entendu.  Doctolib est une entreprise franco-allemande qui propose un service…

  • Facebook surveillance
    Facebook est désormais capable de déduire qui a créé un deepfake

    Facebook a développé une intelligence artificielle capable de non seulement détecter un deepfake, mais également de retrouver la trace de son créateur. Grâce à un système de modèles implémentés durant l’entraînement, l’IA peut repérer les deepfake créés selon la même…