Apple vs Epic Games : le tribunal aurait trouvé un compromis sur la “taxe Apple” de 30%

 

Le procès qui oppose Epic Games à Apple pourrait déboucher sur un compromis. Des témoins rapportent que la juge qui instruit l'affaire cherche un compromis. Il est question de forcer Apple à supprimer la règle qui force les développeurs à ne pas faire la promotions de solutions de paiement hors de l'App Store. Si cela se confirme, les applications de l'App Store pourront désormais proposer leur propre solution de paiement externe en plus de la solution d'Apple. 

Fortnite iPhone

La juge Yvonne Gonzalez Rogers qui instruit l'affaire Epic Games contre Apple semblait chercher un compromis lors d'une audience récente avec des économistes dépêchés par les deux parties en guise d'experts. Le coeur du problème qui a poussé Epic Games à porter plainte contre Apple est une règle de l'App Store : les développeurs n'ont pas le droit de faire la promotion d'autres modes de paiement que celui d'Apple dans les applications du magasin.

C'est la raison pour laquelle, par exemple, lorsque vous lancez pour la première fois l'application Netflix, vous êtes accueilli par ce message pour le moins alambiqué :“Vous essayez de rejoindre Netflix ? Il n'est pas possible de s'enregistrer via l'application. On sait que c'est agaçant. Une fois que vous serez membre, vous pourrez commencer à regarder des films et des séries dans l'application” – sans la moindre mention des formules ni même du prix de l'abonnement de base.

Et si Apple supprimer l'obligation de passer par le système de paiement de l'App Store ?

Si Netflix proposait de s'abonner directement via son application, Apple pourrait toucher 30% de chaque abonnement conclu sur sa plateforme. Epic Games qui est l'auteur d'un des jeux les plus populaires jamais lancés sur iPhone, Fortnite, a longtemps eu recours à des procédés similaires. Mais récemment l'éditeur a décidé de s'attaquer frontalement à cette politique de l'App Store en faisant la promotion de l'achat de V-Bucks hors de l'App Store dans son application.

Apple a alors décidé d'exclure le jeu de l'App Store. En fin de compte, la juge Yvonne Gonzalez Rogers pourrait tout simplement forcer Apple à supprimer cette règle. L'enjeu dépasse Epic Games ou Netflix. D'autres grands noms comme Spotify, Match ou même Microsoft affirment être impactés par cette politique – et ne permettent dès lors pas de s'abonner directement dans leurs applications. Les représentants d'Apple semblent pour l'heure rejeter cette solution.

Lire également : Epic Games refuse que Fortnite soit disponible sur Xbox Game Pass pour punir Microsoft

L'un d'entre eux explique : “si un vendeur d'application peut dire ‘si vous appuyez sur ce bouton vous pourrez acheter cela pour moins cher' cela veut dire que l'App Store ne peut pas collecter sa commission”. Epic semble au contraire plutôt satisfait par cette perspective : “cela n'éliminera pas l'emprise d'Apple sur le marché, mais cela la réduira certainement”. Et de remarquer que tous les développeurs n'ont pas le luxe de pouvoir développer des systèmes de paiement alternatifs : “pour eux, cela ne sera pas une vraie solutionestime l'expert d'Epic Games.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !