Apple a failli ouvrir des cliniques réservées aux utilisateurs d’iPhone

 

Apple a développé pendant plusieurs années un service de soins de santé révolutionnaire. Réservé aux utilisateurs d'iPhone et d'Apple Watch, le service devait permettre de consulter des médecins dans des cliniques mises à disposition par Apple. Pour traiter les patients, les médecins devaient se baser sur les données fournies par les appareils de l'écosystème de la marque. Malheureusement, le projet est au point mort. 

Apple Store
Crédits : Unsplash

D'après les informations de nos confrères du Wall Street Journal, Apple a longtemps travaillé sur un projet de soins de santé révolutionnaire. Le groupe californien estime que la quantité massive de données de santé récoltées notamment par les Apple Watch peut lui permettre de révolutionner le fonctionnement des soins de santé aux Etats-Unis.

Sous l'impulsion de Jeff Williams, directeur des opérations chez Apple depuis 2015, les équipes d'Apple ont imaginé un service sur abonnement qui permettrait d'accéder à des soins basiques et un suivi médical personnalisé. Pour des pathologies plus sérieuses, les patients/ abonnés devaient évidement être relayés vers des hôpitaux.

Lire également : Apple tease des AirPods capables de surveiller l’état de santé du porteur

Le projet de soins de santé Apple est suspendu

Pour suivre l'évolution de la santé des patients, les médecins étaient censés exploiter les données fournies par les appareil de la marque : iPhone et Apple Watch. Bien décidé à mener le projet à bien, l'entreprise a racheté des cliniques locales en Californie. Deux cliniques proches de Cupertino, siège de son campus, ont été mises à disposition des salariés du groupe. En parallèle, Apple a lancé une application de suivi de santé expérimental à destination de ses employés.

Enfin, la firme a même engagé un médecin de l'université de Stanford en 2017,  le docteur Sumbul Desai. Malheureusement, le projet s'est ensuite enlisé. Certains médecins, ingénieurs et concepteurs engagés par Apple ont abandonné leurs fonctions, estimant que le climat mis en place par les dirigeants réfrène les critiques.

“Ces ambitions, qui ne sont pas encore entièrement connues, sont largement au point mort car Apple a réorienté son unité de santé vers quelque chose qu'elle connaît bien : vendre des appareils, en particulier l'Apple Watch” explique une source proche du dossier au Wall Street Journal. Les ambitions démesurées d'Apple dans le domaine de la santé resteront donc, pour l'heure, à l'état de projet.

Source : Wall Street Journal



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !