Grâce à Apple et Google, il y aura 3,4 milliards d’eSIM dans les smartphones en 2025

 

Selon une étude de Juniper Research, Apple et Google sont bien partis pour permettre la démocratisation de l’eSIM d’ici quelques années. En effet, grâce à eux, le nombre d’appareils compatibles pourrait passer de 1,2 milliard en 2021 à 3,4 milliards en 2025.

iPhone 12
Crédit : Unsplash

Vous utilisez probablement en ce moment une carte SIM, une puce de la taille de la taille d’une carte MicroSD à placer dans votre téléphone portable qui indique l'opérateur et le numéro de téléphone que vous utilisez. Les opérateurs et certains constructeurs comme Apple et Google ont récemment adopté l’eSIM, le format numérique de ces cartes.

Une eSIM reprend les circuits d'une carte SIM, les soude directement sur la carte d'un appareil et les rend reprogrammables à distance par logiciel. Il est même possible de créer plus de profils en utilisant différents numéros de téléphone mobile sur un seul appareil. Pour utiliser une eSIM, il faut posséder des téléphones comme les derniers iPhone (depuis l’iPhone XS) ou un Google Pixel (depuis le Pixel 3a).

L’eSIM va être démocratisée par Google et Apple

Selon les nouveaux chiffres de Juniper Research, les appareils connectés compatibles eSIM seront 3,4 milliards en 2025, soit une augmentation de 180 % par rapport aux 1,2 milliard actuellement. En France, Orange, Bouygues Télécom, Free et SFR sont tous les quatre compatibles avec l’eSIM. Free a été le dernier à l’adopter l’année dernière.

Les excellentes ventes des iPhone 12 devraient permettre de tripler sur le marché les appareils compatibles eSIM d’ici 2025. La prochaine mise à jour iOS 14.5 devrait également ajouter la prise en charge de la double bande 5G en utilisant la SIM physique ainsi que la puce eSIM. Cette fonctionnalité n'était auparavant disponible qu'en Chine.

Les récents iPhone et Google Pixel ne sont pas les seuls à être équipés d’une eSIM, puisqu’on trouve également cette technologie sur les Samsung Galaxy haut de gamme à partir des S20 de l’année dernière, mais aussi sur les derniers Huawei P40 et P40 Pro. D’ici quelques années, on s’attend à ce que les fabricants de smartphones suppriment l’emplacement de la carte SIM sur leurs smartphones pour économiser de la place pour d’autres composants. Cela n’est pas encore possible, car certains opérateurs dans le monde ne proposent pas encore d’eSIM. L’augmentation d’appareils compatibles devrait encourager les derniers opérateurs à adopter ce format plus rapidement.

Source : MacRumors



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !