Android, iOS : 80% des utilisateurs se contentent du navigateur pré-installé

Sur Android et iOS, 8 utilisateurs sur 10 se contentent d’utiliser le navigateur pré-installé sur leur smartphone. L’Arcep vient de publier son baromètre du numérique édition 2019 qui mesure l’adoption des équipements et des usages numériques dans la population française.

Sur Android et iOS, 8 utilisateurs sur 10 utilisent le navigateur installé par défaut

En 2019, les pratiques du numérique sont toujours plus mobiles en France. Le smartphone est devenu encore plus indispensable et la fréquence d’utilisation s’intensifie. Une majorité (51%) d’individus privilégie le smartphone pour se connecter à internet. Ce taux est supérieur de 20 points comparativement à la connexion par ordinateur. 77% de la population possède un smartphone, 18% utilisent toujours un téléphone classique et 5% ne disposent d’aucun téléphone portable. C’est ce que révèle le dernier baromètre du numérique publié par l’Arcep le 27 novembre 2019 et qui décortique les habitudes des Français.

Près de 7 utilisateurs sur 10 n’ont jamais testé un autre navigateur que celui installé par défaut

Environ 8 utilisateurs sur dix se contentent d’utiliser le navigateur pré-installé sur leur smartphone, tant sur Android que sur iOS et 66% n’en ont jamais testé un autre. Pourtant, quand ils décident d’aller voir ailleurs, plus de la moitié des interrogés finissent par adopter un autre navigateur. Sans surprise, Google Chrome est le navigateur le plus utilisé en France avec une part de marché de 65%. Viennent ensuite Safari (18%) et Firefox (5%). Les autres navigateurs se partagent les 12% restants.

Android est de loin le système d’exploitation le plus utilisé avec une part de marché de 77%, contre 22% pour iOS. Windows Phone est quasiment inexistant avec moins d’1% de part de marché. Pour ce qui est de la présence sur les réseaux sociaux, 68% des internautes français utilisent régulièrement Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn, mais la progression s’essouffle après une forte croissance entre 2010 et 2017. L’activité sur les réseaux sociaux diffère selon la tranche d’âge. Ainsi, les 12 à 39 ans sont plus de 80% à être actifs contre 61% pour les 40 à 59 ans, 35% pour les 60 à 69 ans et seulement 19% pour les plus de 70 ans.

Lire aussi : Facebook perd des utilisateurs en France pour la première fois

Enfin, l’accès à Internet via un équipement fixe se stabilise à 86% comme en 2018 tandis que l’accès à l’internet mobile continue de progresser pour atteindre 74% en 2019, contre 72% en 2018 et 60% en 2016. Le sondage de l’Arcep a été réalisé par le CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) auprès de 2259 personnes âgées de 12 ans et plus. Elles ont été interrogées en face à face entre le 14 juin et le 9 juillet 2019.

Source : Arcep



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android 11 bloque les applications qui demandent trop de permissions

Parmi toutes les nouveautés attendues dans Android 11, l’une d’entre elles concerne les permissions pour les applications. Celles qui se sont vues refuser à deux reprises l’accès à certaines ressources, ne pourront plus le faire une troisième fois. Le but…

Android 11 ne désactive plus le bluetooth avec le mode avion, enfin !

Android 11 ne désactive plus automatiquement le bluetooth lorsque vous activez le mode avion. La plupart des compagnies aériennes permettent désormais d’utiliser des casques et montres bluetooth pendant toutes les phases de vol.  Dès 2013, des organismes comme la FAA…

Android 11 : la liste des smartphones compatibles

Android 11 est disponible dans une première version beta destinée aux développeurs. Comme toujours, Google réserve cette Developer Preview aux utilisateurs de Pixel. Dans les mois à venir, de nombreux autres smartphones pourront installer la mise à jour. Découvrez la…

Android : ce malware ultra dangereux est impossible à supprimer !

Android est la cible d’un malware ultra dangereux baptisé Xiny, révèlent les chercheurs de Dr Web. En activité depuis 2015, ce trojan est presque impossible à supprimer des smartphones infectés. En 2016, les experts en cybersécurité de Dr Web ont repéré la trace…