Android : Google corrige 44 failles de sécurité dans le patch de décembre

 

Android 8, 9 et 10 vont avoir droit à leur dernier patch de 2019 : Google corrige au passage 44 failles de sécurité, dont l'essentiel concerne des composants Qualcomm. On y trouve notamment la correction d'une faille critique qui permet à un attaquant de causer un déni de service permanent avec un simple message. 

Google envoie le dernier patch de sécurité Android de l'année 2019. Avec quelques failles de sécurité graves, dont une particulièrement critique : “la plus grave de ces failles est une vulnérabilité de sécurité critique dans le composant Framework qui pourrait permettre à un attaquant distant de causer un déni de service permanent avec un message spécialement conçu”, explique Google dans son bulletin de décembre.

La plupart des 44 failles concerne Android 10 donc un pourcentage d'appareils encore faible. Mais nombre des patchs concernent aussi les versions d'Android 8.0, 8.1 et 9. Une grande partie de ces failles vise à corriger des problèmes rencontrés autour de composants WiFi Qualcomm ainsi qu'une liste de composants propriétaires dont la fonction n'est pas précisée.

Google précise que ses partenaires Android ont tous été notifiés de ces failles au moins un mois avant leur publication. Le code source des patchs sera ajouté au projet AOSP dans les prochaines 48 heures. Ce qui signifie qu'ils devraient arriver très rapidement sur les smartphones des constructeurs les plus réactifs, et sans doute début 2020 chez les autres. Google fait en général partie des premiers servis avec ses Pixel.

Bien que très minoritaires les smartphones Essential sont également très vite mis à jour. Des marques comme OnePlus, Nokia, Xiaomi, ou encore Samsung sont aussi connus pour être plutôt réactifs. Nous vous recommandons de suivre le lien en source de cet article pour connaitre le détail de chaque faille et dans quelle mesure elle peut impacter votre smartphone avant la mise à jour.

Lire également : RCS – le remplaçant du SMS est criblé de failles de sécurité

Google a tenu à préciser au passage ses méthodes pour déterminer la gravité d'une faille. On apprend au passage que ce jugements est basé sur « l’effet que l’exploitation de la vulnérabilité pourrait avoir  sur l'appareil touché, en partant du principe que la plateforme et le service de prévention des attaques sont éteints pour des questions de développement, ou en cas de contournement réussi ».

Source : Google



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !